Hong Kong en hausse, Shanghai et Shenzhen en baisse

AWP

1 minutes de lecture

L’indice composite hongkongais Hang Seng a gagné 0,50%. En Chine continentale, Shanghai a cédé 0,93% et Shenzhen a perdu 1,19%.

La Bourse de Hong Kong a terminé en hausse jeudi tandis que celles de Shanghai et Shenzhen ont clôturé en repli, dans un contexte d’incertitude concernant le conflit commercial Chine-États-Unis.

L’indice composite hongkongais Hang Seng a gagné 0,50%, soit 141,06 points, pour finir à 28.497,32 points.

En Chine continentale, à la Bourse de Shanghai, l’indice composite a cédé 0,93% ou 26,28 points, à 2.786,90 points dans un volume de transactions de 129,7 milliards de yuans (16,92 milliards d’euros).

L’indice de la Bourse de Shenzhen a perdu 1,19%, ou 18,75 points à 1.556,82 points dans un volume de transactions de 176,3 milliards de yuans (22,99 milliards d’euros).

Les investisseurs ont du mal à maîtriser la situation en raison de la confusion entourant la stratégie commerciale de Donald Trump.

Le président a semblé mercredi avoir renoncé à un plan visant à imposer de nouvelles restrictions sévères aux investissements chinois aux États-Unis, apaisant les craintes d’une conflagration entre les principales économies du monde.

Mais son conseiller économique Larry Kudlow a averti un peu plus tard que Trump n’était jusqu’à présent +pas satisfait+ de la réponse des Chinois et envisageait des sanctions supplémentaires.

«Si l’administration ne comprend pas ce que le président essaie d’obtenir de sa politique commerciale, ce n’est guère un signe de confiance pour les investisseurs», a déclaré Stephen Innes, de OANDA.

Les investisseurs ont également été refroidis par des informations faisant état d’une fuite d’un rapport d’un groupe de réflexion soutenu par le gouvernement qui a mis en garde contre une possible «panique financière» dans l’économie chinoise.

A Hong Kong, AAC Technologies a cependant gagné 2,27% à 103,80 dollars de Hong Kong (HKD) et Tencent 0,42% à 379,00 HKD, tandis que le géant de l’aluminium Rusal engrangeait 1,54% à 1,98 HKD.

L’assureur AIA a bondi de 2,87% pour atteindre 68,10 HKD, tandis que HSBC a légèrement augmenté de 0,55% à 72,90 HKD.

Les entreprises du secteur de l’énergie ont poursuivi leur remontée après que les prix du pétrole brut ont atteint un nouveau plus haut niveau en trois ans et demi sur la base de données montrant que les stocks américains ont chuté.

CNOOC a bondi de 3,85% à 13,48 HKD, PetroChina a gagné 2,45% à 5,86 HKD et Sinopec a terminé en hausse de 1,90% à 6,98 HKD.

Les actions de la Bourse de Shanghaï ont terminé en baisse pour la quatrième séance consécutive.

«Le marché n’a pas encore digéré tous les éléments négatifs et le dernier commentaire des États-Unis sur l’investissement a ajouté de l’huile sur le feu», a déclaré Zhang Gang, analyste de Central China Securities.

Les banques ont étendu leurs pertes à Shanghai. Le géant bancaire ICBC a chuté de 2,07% à 5,20 yuans (CNY), tandis que Bank of China, perdait 1,66% à 3,56 CNY.

Les constructeurs automobiles ont perdu du terrain. A Shanghai, SAIC Motor a cédé 3,66% à 33,95 CNY, tandis que le groupe GAC a perdu 4,77% à 10,77 CNY.

A lire aussi...