Bourses européennes en berne face au conflit commercial Chine-USA

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx a reculé de 0,11%.

Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, affectées par l’incertitude qui domine toujours les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

«Tout le monde reste un petit peu en retrait en attendant d’en savoir plus» au sujet des discussions entre Pékin et Washington sur le commerce, a dit à l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

L’atmosphère été refroidie mardi par des déclarations du président américain, Donald Trump, promettant une nouvelle hausse des tarifs douaniers sur les produits chinois faute d’accord. Mercredi, Donald Trump a enfoncé le clou, expliquant l’absence d’accord parce que Pékin n’est pas prêt «à faire (sa) part».

«Tant que nous n’avons pas vraiment d’information concrète sur un rendez-vous qui aura lieu à tel endroit en vue de la signature de cet accord de phase 1, on ne devrait pas avoir de réel soulagement sur le marché et rester dans cette dynamique un peu incertaine avec des mouvements erratiques», a estimé M. Tuéni.

«Les Chinois auraient proposé une rencontre avec leurs homologues américains pour discuter encore une fois de cet accord de phase 1» et «nous avons aussi eu des informations selon lesquelles les Américains vont repousser la mise en place des nouveaux droits de douane qui étaient prévus pour le 15 décembre», a-t-il ajouté.

De leur côté, les gouverneurs de la Banque centrale européenne ont approuvé en octobre les mesures prises un mois auparavant pour soutenir l’économie, qui avaient suscité de profondes divisions, selon le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire publié jeudi.

A Wall Street vers 18H10 (17H10 GMT), le Dow Jones Industrial Average cédait 0,15%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,34% et l’indice élargi S&P 500 0,18%.

L’Eurostoxx a reculé de 0,11%.

Du côté des valeurs

FDJ, STAR DU JOUR 

Pour son premier jour de cotation, l’action a pris 14,07% à 22,70 euros, rapporté au prix de 19,90 euros fixé mercredi pour cette privatisation emblématique.

THYSSENKRUPP DEGRINGOLE

Le géant industriel allemand en difficulté a chuté de 13,62% à 11,67 euros au MDax. Il s’est enfoncé dans le rouge en 2018-2019 et prévoit encore plus de pertes l’année prochaine sous le coup d’un lourd plan de restructuration incluant des suppressions d’emplois.

SANOFI EN FORME

Le groupe pharmaceutique a pris 2,44% à 84,90 euros, profitant des discussions entamées sur différentes options pour sa division de Santé Grand Public, qui pourrait être valorisée à 30 milliards de dollars, selon l’agence financière Bloomberg qui cite des sources proches du dossier.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,22% à 5.881,21 points
Francfort - Dax: -0,16% à 13.137,70 points
Londres - FTSE 100: -0,33% à 7.238,55 points
Milan - FTSE MIB: -0,31% à 23.279,70 points
Madrid - IBEX 35: -0,12% à 9.214,00 points
Lisbonne - PSI 20: -0,76% à 5.179,68 points
Bourse suisse - SMI : -0,46% à 10.338,30 points
Amsterdam - AEX: -0,73% à 589,85 points
Bruxelles - BEL 20: -0,57% à 3.873,93 points

A lire aussi...