Bourses européennes dans l’attente d’un accord sino-américain

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a terminé sur une note positive (+0,13%).

Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mardi, les investisseurs semblant, comme la veille, attendre prudemment la signature de l’accord commercial sino-américain et d’entrer pleinement dans la saison des résultats.

«Les investisseurs veulent connaître la formulation exacte de l’accord», explique Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets, d’autant plus «qu’une grande partie des questions demeurent pour l’instant sans réponse».

La Chine et les Etats-Unis signent mercredi un accord commercial en forme de victoire politique pour le président américain, Donald Trump, qui a cependant un goût amer tant le bras de fer aura laissé de traces sur les deux premières économies mondiales.

Les acteurs de marché patientent également avant le début d’une nouvelle saison de résultats, dont le coup d’envoi a été donné mardi par quelques grandes banques américaines.

JPMorgan a ainsi annoncé avoir enregistré en 2019 un bénéfice net record de 36,43 milliards de dollars tandis que Citigroup affiche un bénéfice net annuel de 19,4 milliards de dollars.

Mercredi, ce sera au tour de Bank of America et Goldman Sachs de dévoiler leurs résultats, avant Morgan Stanley jeudi.

De son côté, vers 17H15 GMT, Wall Street évoluait en ordre dispersé: le Dow Jones Industrial Average progressait de 0,39%, tandis que l’indice élargi S&P (-0,01%) et l’indice Nasdaq (-0,03%), à forte coloration technologique, reculaient.

L’Eurostoxx 50 a terminé sur une note positive (+0,13%).

Du côté des valeurs

CAP GEMINI CAPITALISE

Capgemini a pris la tête du CAC 40 (+2,10% à 114,25 euros) tandis que la cotation d’Altran Technologies a été suspendue à la demande de l’AMF après que le premier a annoncé mardi l’augmentation à 14,50 euros par action, contre 14 euros précédemment, du prix qu’il propose pour racheter le second.

L’AUTO ALLEMANDE SE STABILISE

Volkswagen a annoncé avoir vendu 10,97 millions de voitures soit 1,3% de plus qu’en 2018, défiant ainsi la baisse du marché mondial. Suffisant pour passer entre les mailles du filet (-0,03% à 185,22 euros). Dans le haut de gamme, Daimler (-0,90% à 48,46 euros) et BMW (-0,45% à 73,30 euros) ont également progressé l’année passée, profitant de leur solide position sur le marché chinois et de l’appétit des clients pour les SUV.

VIVENDI PENALISE

Le géant des médias a reculé de 1,56% à 25,30 euros, lesté par un abaissement de sa recommandation à «neutre» par HSBC. Vivendi a par ailleurs déposé une nouvelle plainte aux Pays-Bas contre le projet de holding européenne porté par le groupe italien Mediaset.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,08% à 6.040,89 points
Francfort - Dax: +0,04% à 13.456,49 points
Londres - FTSE 100: +0,06% à 7.622,35 points
Milan - FTSE MIB: +0,13% à 23.928,21 points
Madrid - IBEX 35: -0,16% à 9.528,30 points
Lisbonne - PSI 20: +0,61% à 5.292,22 points
Bourse suisse - SMI: +0,31% à 10.655,82 points
Amsterdam - AEX: +0,37% à 611,15 points
Bruxelles - BEL 20: +0,15% à 3.990,63 points

A lire aussi...