Zurich Insurance bétonne sa politique de dividendes élevés

AWP

1 minutes de lecture

Le versement d’un dividende représentant environ 75% du bénéfice net est garanti à court terme, selon le président Michel Liès.

Zurich Insurance entend continuer à verser des dividendes élevés à ses actionnaires à l’avenir. «Un dividende élevé représente un engagement envers nos actionnaires. Nous n’avons pas l’intention de changer cela à court terme», a déclaré le président du conseil d’administration de l’assureur, Michel Liès.

Se confiant dans une interview publiée mardi sur le site de Finanz und Wirtschaft, M. Liès précise que la politique de Zurich Insurance consiste à verser un dividende représentant 75% du bénéfice net. «Le taux de paiement de 75% n’est toutefois pas un chiffre absolu», a poursuivi l’ancien directeur général de Swiss Re.

Le conseil d’administration a proposé un dividende de 20 francs suisses au titre de l’exercice 2019, un niveau qui peut être payé de manière durable, le modèle commercial extrêmement stable de l’assureur établi à Zurich en représentant la garantie, selon M. Liès.

Tout en rémunérant ses propriétaires, Zurich Insurance n’en oublie pas de se doter en vue d’acquisitions.
«Depuis 2017, nous avons investi environ 4 milliards de dollars dans des acquisitions d’entreprises. Cela a renforcé notre position sur le marché en Amérique latine, en Indonésie et en Australie», a énuméré le président de l’organe de surveillance.

Et d’ajouter que l’objectif en consiste pas tant à procéder à de grosses acquisitions, mais plutôt à s’emparer d’entreprises convenant à Zurich. Dans le premier cas, il est toujours possible de solliciter auprès des actionnaires des fonds supplémentaires par le biais d’une augmentation de capital, a-t-il ajouté.

Selon M. Liès, les marchés émergents tels que l’Inde, l’Indonésie et l’Amérique latine offrent les plus belles opportunités de croissance. Le besoin en couverture s’y développe à mesure que la prospérité augmente. Afin de stimuler l’expansion dans ces pays, Zurich s’inspire aussi du succès de l’assureur direct chinois Ping An.

Face à la pandémie de nouveau coronavirus, Zurich Insurance veut s’en tenir aux objectifs financiers fixés jusqu’en 2022. Ils ne sont pas remis en question, a déclaré M. Liès. «Du fait de notre stature mondiale, nous pouvons encore nous développer sur de nombreux marchés, au moins plus fortement que leurs leaders respectifs».

A lire aussi...