Zurich améliore son taux de fonds propres

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe continue à se focaliser sur la rentabilité dans le secteur dommages, a souligné le CFO George Quinn. Le titre clôture en hausse.

 

Zurich Insurance a enregistré au premier trimestre une hausse des primes, en particulier dans l’assurance-vie. L’assureur s’est dit sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs 2017-2019.

Les primes réalisées dans le secteur dommage et accident (P&C), le plus important, se sont inscrites à 9,3 milliards de dollars, en hausse de 5% sur un an mais en baisse de 1% sur une base comparable, c’est-à-dire ajustées des effets de change et cessions, selon un communiqué publié mercredi.

«Dans le secteur dommage, nous continuons à nous focaliser sur la rentabilité», a souligné le directeur financier George Quinn.

La croissance des primes dans les régions Asie-Pacifique (+15%) et Amérique latine (+11%) dans l’assurance dommage a été particulièrement marquée, tandis que l’Amérique du Nord (-5%) a enregistré une performance négative. Les prix ont augmenté en particulier dans cette dernière région. Au niveau mondial, les tarifs se sont étoffés de 2% au premier trimestre.

L’ASSURANCE-VIE EN FORME

Durant la période sous revue, les primes encaissées dans l’assurance-vie (APE) ont pris 7% à 1,2 milliard de dollars - 13% sur une base comparable - tandis que celles de Farmers Exchanges, qui fournit des services des gestion dans l’assurance aux coopératives américaines, ont avancé de 4% à 5,1 milliards, a détaillé la société.

La croissance du secteur vie a été tirée notamment par la co-entreprise menée avec Banco de Sabadell en Espagne, l’Italie, la Suisse ainsi que les affaires au Royaume-Uni. En Asie-Pacifique, tous les pays ont aussi contribué à la croissance.

La marge des nouvelles affaires dans l’APE est restée à un niveau «attrayant» de 25,2% au premier trimestre, souligne le communiqué.

Par ailleurs le taux de fonds propres selon le modèle Z-ECM s’est légèrement amélioré à 133%, prenant 1 point de pourcentage.

L’entreprise a réalisé des progrès importants dans son plan triennal 2017-2019. Le ratio de fonds propres basé sur la performance opérationnelle (BOP) est ressorti en 2017 à 12,1%, au-dessus des 12% visés tandis que le ratio Z-ECM, maintenant à 133%, a nettement dépassé l’objectif fixé à 100-120%.

Zurich Insurance, qui a entamé un repositionnement de ses activités, a déjà réalisé 700 millions de dollars d’économies sur les 1,5 milliard visés d’ici 2019.

PAS DE SURPRISE

Les résultats n’ont pas réservé de surprise et représentent un bon début d’année, commente la banque Vontobel. En outre, les solides fonds propres devraient permettre de poursuivre la politique de dividende généreuse du groupe.

Plus critique, JP Morgan souligne que les volumes sont plus faibles que les prévisions de l’établissement. «Zurich se concentre en particulier sur les marges et non les volumes. Nous estimons que cela conduira à une meilleure rentabilité opérationnelle (BOP)», écrit l’analyste.

La restructuration des affaires aux Etats-Unis dans l’assurance dommage et la croissance du secteur Farmers soutiendront les profits, poursuit-il.

A la Bourse suisse, ces annonces ont soutenu le cours de l’action Zurich Insurance. La nominative a clôture en progression de 0,4% à 318,30 francs, après avoir oscillé entre hausse et baisse pendant la séance. L’indice vedette SMI a pour sa part gagné 0,44%.

A lire aussi...