TIM et Ardian concluent un accord sur l'investissement dans INWIT

Communiqué, Ardian

1 minutes de lecture

À l'issue de la transaction, le Consortium détiendra une participation de 49% dans le capital de la société Holding.

TIM S.p.A. et Ardian ont conclu un accord pour qu'un consortium d'investisseurs institutionnels, dirigé par Ardian, investisse dans une nouvelle société holding conjointement créée dans laquelle seront transférés 30,2% de la participation de co-contrôle dans Infrastrutture Wireless Italiane SpA (INWIT), actuellement détenue par TIM.

TIM a également conclu un accord avec un véhicule géré et conseillé par Canson Capital Partners (Guernsey) Limited en vertu duquel, sous réserve des mêmes conditions décrites ci-dessus, Canson acquerra une participation directe dans INWIT jusqu’à 3% de son capital social, sur la base d’un prix d’action INWIT similaire à celui de la cession au Consortium.

À l'issue de la transaction, le Consortium détiendra une participation de 49% dans le capital de la société Holding. Les transactions sont basées sur un prix de l'action INWIT de 9,47 euros (hors dividende) avec un produit de cession implicite pour TIM de 1,6 milliard d'euros.

À l'issue de ces transactions, TIM aura le contrôle total et exclusif de la société Holding et, par son intermédiaire, continuera à exercer un contrôle conjoint sur INWIT avec Vodafone Europe B.V. Le Consortium aura des droits de gouvernance minoritaires sur la société Holding et sur INWIT, afin de protéger son investissement et en ligne avec les transactions de cette nature.

La société Holding remplacera TIM, pour la partie des actions INWIT détenues, dans la convention d'actionnaires existante entre TIM et Vodafone Europe B.V., en vertu de laquelle TIM et Vodafone Europe B.V. contrôlent conjointement INWIT.

La réalisation de la transaction est soumise à un certain nombre de conditions à remplir avant le 30 septembre 2020, notamment relatives à la réglementation Golden Power et à l’approbation par Consob, l'autorité italienne de régulation des marchés boursiers, afin qu’il n'y ait aucune nécessité de faire une offre obligatoire d’achat.

A lire aussi...