PostFinance veut biffer 130 postes à plein temps

AWP

1 minutes de lecture

La filiale de La Poste va se concentrer sur quatre unités d’entreprise: Payment Solutions, Retail Banking, Digital First Banking et Platform Business.

PostFinance prévoit de supprimer quelque 130 postes à plein temps et de modifier environ 260 contrats de travail, dans le cadre d’une restructuration annoncée mardi. Le bras financier du géant jaune va scinder ses activités en quatre unités d’entreprise: Payment Solutions, Retail Banking, Digital First Banking et Platform Business.

Les activités dans la banque de détail concentreront l’essentiel des suppressions de postes, a précisé à AWP un porte-parole.

Une procédure de consultation sera lancée et doit déboucher d’ici fin novembre sur une décision finale quant à la mise en oeuvre des mesures envisagées, précise un communiqué diffusé mardi.

La restructuration doit par ailleurs déboucher sur la création de près de 80 postes de travail, principalement au sein des subdivisions numériques Digital First Banking et Platform Business.

La première doit lancer dès l’an prochain une offre intégralement numérique, tandis que la seconde développe une plateforme de comparaison et de distribution de solutions de financement, d’assurance et de prévoyance.

Syndicom exige des mesures complémentaires

Le syndicat Syndicom parle de «stratégie douteuse aux frais du personnel» à propos du projet de suppressions d’emplois de PostFinance. La stratégie de la filiale de La Poste est «diffuse». Les employés sont depuis longtemps fâchés de ces réformes constantes et par le flot de conseillers externes qui émargent aussi au budget.

Syndicom exige de la direction de l’entreprise des mesures d’accompagnement qui prennent sérieusement en compte les souhaits des employés.

A lire aussi...