Julius Baer affiche un bénéfice net record dans un environnement difficile

Communiqué, Julius Baer

1 minutes de lecture

«Les résultats exceptionnels du premier semestre démontrent la force et la résilience de notre modèle de gestion de fortune», selon Philipp Rickenbacher, directeur général de Julius Baer.

«Les résultats exceptionnels du premier semestre 2020 démontrent la force et la résilience de notre modèle de gestion de fortune pure», a commenté Philipp Rickenbacher, directeur général de Julius Baer Group Ltd. «Nous avons continué à mettre en œuvre notre stratégie visant à affiner la proposition de valeur pour nos clients HNW et UHNW et à transformer nos modèles de couverture de la clientèle. Profitant du besoin accru de connectivité numérique pour les clients et de solutions de travail à distance, nous avons hiérarchisé nos investissements technologiques en conséquence, accélérant notre ambition de rendre nos conseils personnalisés encore plus évolutifs. Toutes ces mesures soutiendront le changement d'orientation de notre leadership vers une croissance durable des bénéfices, comme nous l'avons souligné en février. L'impact économique de COVID-19 n'étant pas encore pleinement exploité, nous sommes convaincus d'être bien préparés pour un second semestre difficile. Nous sommes bien positionnés pour maintenir la stabilité de notre entreprise et récolter les opportunités lorsqu'elles se présenteront».

Les actifs sous gestion affectés par la performance du marché et la poursuite du renforcement du franc suisse

Les actifs sous gestion sont tombés à 402 milliards de francs suisses, soit une baisse de 24 milliards de francs suisses, ou 6 %, depuis la fin de 2019, l'impact des performances négatives du marché et le renforcement du franc suisse ayant plus que compensé l'apport net d'argent frais toujours positif.

Malgré l'impact négatif du désendettement des clients suite aux turbulences des marchés au début de la période, le groupe a réalisé un afflux net d'argent frais de 5 milliards de francs (taux de croissance annualisé de l'afflux net d'argent frais de 2,3 %) - avec des contributions nettes positives particulièrement fortes de la part des clients domiciliés en Europe (notamment en Allemagne, au Royaume-Uni et en Irlande, au Luxembourg) et en Asie (notamment à Hong Kong et au Japon). L'afflux net d'argent frais en Amérique latine est devenu positif, soutenu par des apports nets importants de clients domiciliés au Mexique et au Chili.

Si l'on inclut les actifs en dépôt de 66 milliards de francs, le total des actifs des clients est tombé à 468 milliards de francs, soit une baisse de 6% par rapport à la fin de l'année 2019.

 

Attention: ce texte a été traduit avec un outil automatique.

A lire aussi...