Generali va rétrocéder 245 millions de francs à BTG Pactual pour BSI

AWP

1 minutes de lecture

L’impact net sur les résultats semestriels du géant italien devraient s’élever à 195 millions de francs.

L’assureur italien Generali a trouvé un accord avec le brésilien BTG Pactual dans l’arbitrage - débuté en 2016 - concernant l’acquisition par ce dernier en 2015 de la banque privée tessinoise BSI, emportée entre-temps par le scandale 1MDB et absorbée par son homologue zurichoise EFG.

Le premier versera au second la somme de 245 millions de francs «à titre d’indemité et d’ajustement de prix», selon l’accord conclut, qui prévoit également de renoncer à toute réclamation future, «sans admission de responsabilité ou de faute», précise Generali dans un communiqué.

L’impact net sur les résultats semestriels du géant italien devraient s’élever à 195 millions de francs, «après prise en compte des provisions préexistantes pour couvrir les frais de justice».

Propriété de Generali, BSI avait été vendue à BTG Pactual pour 1,5 milliard de francs, et reprise quelques mois plus tard par EFG. La transaction, annoncée en février 2016 à 1,33 milliard, avait dans un premier temps été revue à la baisse en octobre de la même année à 1,06 milliard. Le gestionnaire de fortune zurichois déboursera finalement 971 millions.

Fin mai 2016, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) avait tancé BSI pour des manquements à ses obligations en matière de surveillance dans le scandale lié au fonds souverain malaisien 1MDB entre 2011 et 2015.

A lire aussi...