Franklin Templeton a finalisé l’acquisition de Legg Mason

Communiqué, Franklin Templeton

1 minutes de lecture

La marque Legg Mason sera progressivement retirée et une nouvelle équipe de direction fusionnée opèrera sous la gouvernance de la CEO Jenny Johnson.

Jenny Johnson, la CEO et présidente de Franklin Templeton, s’est exprimée concernant l’acquisition de Legg Mason. Notre équipe souhaite faire écho aux observations de Jenny sur l’enthousiasme et la collaboration au sein de la nouvelle organisation combinée, qui rassemble des forces complémentaires et soutient une plateforme d’investissement plus diversifiée pour nos clients. 

Les raisons de la transaction initialement annoncée en février prennent une résonance encore plus forte aujourd’hui. Pour l’instant, nous aimerions souligner ces trois points importants au fur et à mesure que nous avançons: 

  • Nous sommes désormais Franklin Templeton – La société restera connue sous le nom de Franklin Templeton, avec une nouvelle équipe de direction fusionnée sous la direction de notre CEO Jenny Johnson. La marque Legg Mason sera progressivement retirée au cours des prochaines semaines. Comme annoncé précédemment, aucun changement n’est prévu pour les stratégies d’investissement différenciées des Specialist Investment Managers* de Legg Mason, qui bénéficieront de l’infrastructure mondiale de Franklin Templeton et des investissements permanents en matière de technologie et d’innovation.
  • Notre objectif collectif reste le même – Donner la priorité aux clients, à l’excellence et à la rigueur des investissements, aux perspectives à l’échelle mondiale et locale, à l’innovation significative et à l’obtention de meilleurs résultats pour nos clients.
  • Les activités se poursuivent, avec des mises à jour à venir – Nous ne prévoyons aucune interruption des services que nous fournissons actuellement. Les coordonnées utilisées habituellement pour nous contacter restent inchangées. 
*Précédemment connu sous le nom de filiales Legg Mason

 

Accéder à lettre en anglais de Jenny Johnson en cliquant ici
 

A lire aussi...