CaixaBank: forte hausse du bénéfice net en l’absence d’exceptionnels

AWP

1 minutes de lecture

A 644 millions d’euros, le résultat net dépasse les prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur 568 millions d’euros.

La troisième banque espagnole CaixaBank a annoncé jeudi une hausse de 37% de son bénéfice net au troisième trimestre, bénéficiant d’une comparaison positive avec le troisième trimestre 2018 où la vente de sa participation dans Repsol avait plombé les profits.

A 644 millions d’euros, le résultat net dépasse les prévisions des analystes interrogés par le fournisseur d’informations financières Factset, qui tablaient en moyenne sur 568 millions d’euros.

Au troisième trimestre 2018, la vente de la participation dans le pétrolier espagnol Repsol avait fait perdre 453 millions d’euros à CaixaBank.

Sur les neuf premiers mois de 2019, la banque voit en revanche son bénéfice net fondre de plus de 28% à 1,26 milliard d’euros, en raison du coût d’un plan de suppression de 2000 emplois.

Annoncé en janvier, ce plan de départ a coûté 978 millions d’euros mais il permettra «une économie de 200 millions d’euros par an», souligne Caixabank, qui réduit ainsi ses effectifs d’environ 7% en Espagne.

Le produit net bancaire, équivalent du chiffre d’affaires, a stagné au troisième trimestre (+0,3% à 1,24 milliard d’euros).

Mais il augmente de 1,3% sur neuf mois à 3,7 milliards d’euros, «grâce à l’augmentation du volume de crédits et aux moindres coûts de financement».

Dans un environnement de taux d’intérêts très bas, les revenus tirés des commissions reculent de 1,7% sur neuf mois par rapport à la même période en 2018.

Le taux de créances douteuses, des prêts susceptibles de ne pas être remboursés, recule légèrement à 4,1% contre 4,2% fin juin.

Le taux de fonds propres durs, qui mesure la solidité financière de la banque, progresse un peu à 11,7% contre 11,6% fin juin.

A lire aussi...