Banques européennes: bientôt des stress tests sur le risque climatique

AWP

1 minutes de lecture

L’Autorité bancaire européenne va instaurer des mesures pour encourager une finance plus soucieuse des facteurs environnementaux et sociaux d’ici 2025.

L’Autorité bancaire européenne (ABE) a annoncé vendredi le lancement d’un plan d’action pour encourager une finance plus soucieuse des facteurs environnementaux et sociaux d’ici 2025, avec des mesures qui comportent notamment des tests de résistance pour des banques.

«Le changement climatique et la réponse du secteur public et de la société en général ont conduit à une prise en compte plus importante des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance pour les marchés financiers», explique l’autorité dans un communiqué. «Il est donc essentiel que les institutions financières soient capables de mesurer et surveiller ces risques», poursuit l’ABE.

Parmi les mesures qu’elle compte prendre, des «tests de résistance au changement climatique» sont prévus pour «identifier les vulnérabilités des banques aux risques liés au climat».

Un test de résistance financier permet de simuler des conditions économiques et financières extrêmes mais plausibles afin d’en étudier les conséquences sur les banques et mesurer leurs capacités à résister à de telles situations.

Le superviseur bancaire de la zone euro se donne jusqu’à 2025 pour accomplir «une masse significative de travail» sur le sujet et mettre progressivement en place une série de mesures.

Le patron de l’ABE, Jose Manuel Campa a justifié ces intentions par «la nécessité urgente d’agir» sur le sujet afin de permettre notamment aux banques d’avoir «des stratégies vertes claires».