Produits indiciels: l’essor n’est pas prêt de s’arrêter

Yves Hulmann

2 minutes de lecture

Alexis Marinof, directeur de WisdomTree pour l’Europe, anticipe une poursuite de la progression des ETP dans plusieurs segments.

L’an prochain, les ETF («exchange traded funds») célébreront leurs 30 années d’existence, le premier fonds indiciel ayant été lancé en 1990 au Canada. Quels sont les perspectives de développement pour les fonds indiciels cotés (ETF) et produits indiciels cotés (ETP) pour ces prochaines années, alors qu’il existe actuellement déjà plus de 7000 ETP affichant une valeur dépassent 5,7 trillions de dollars? Pour Alexis Marinof, responsable pour l’Europe chez WisdomTree, il existe encore de nombreux domaines où les fonds et produits indiciels continueront de croître.

Les ETF wrappers se prêtent bien comme des instruments
servant à jouer à la baisse les marchés.
Croissance attendue dans les produits à revenu fixe

Alors qu’il existe aujourd’hui des fonds et produits indiciels répliquant l’évolution de presque tous les indices en actions et de la plupart des matières premières, l’offre est encore loin d’être aussi exhaustive dans le domaine obligataire par exemple. «Dans les produits à revenu fixe, les choses ne font que de démarrer», estime Alexis Marinof, qui s’exprimait dans le cadre d’une rencontre avec les médias européens organisée par WisdomTree qui a eu lieu début novembre à Londres. Créée il y a quinze ans, la société américaine emploie désormais quelque 200 personnes à travers le monde.

Des produits indiciels aussi pour la gestion active

Autre tendance: l’utilisation des ETF comme des véhicules servant à «emballer» des fonds gérés en réalité de manière active gagne aussi en importance. Les «ETF wrappers» sont des instruments qui se négocient en bourse, à l’instar des autres fonds indiciels, mais la sélection des titres sous-jacents entrant dans leur composition fait, elle, l’objet de décisions actives de la part des gérants. Les ETF wrappers se prêtent bien comme des instruments servant à jouer à la baisse les marchés ou dans le domaine des placements thématiques. Enfin, WisdomTree, qui avait aussi signé les principes de développement durable des Nations unies (UN PRI), suit aussi de près les développements en cours en matière de finance durable.

«Nous voulons surtout rester à la pointe
de l’innovation dans les produits indiciels.»
Pas d’objectifs de croissance prédéfinis

Après l’acquisition d’ETF Securities en avril 2018 et le rachat du spécialiste londonien des ETP Boost en 2014, quelles sont les ambitions de WisdomTree sur le marché européen? «Nous n’avons pas d’objectif prédéfini à l’avance, comme par exemple celui de figurer dans le top 3 ou top 5 du secteur des ETF en Europe», nuance Alexis Marinof. «Nous voulons surtout rester à la pointe de l’innovation dans les produits indiciels», ajoute le directeur européen de la société.

En Europe, les principaux marchés de WisdomTree sont avant tout le Royaume-Uni et l’Allemagne, alors que les marchés de la Suisse, de l’Italie et de la France s’inscrivent ensuite dans un intervalle relativement proche.

Doutes sur les ETF «gratuits»

Comment WisdomTree appréhende-t-elle la baisse continuelle des tarifs dans le domaine des fonds et produits indiciels, voire à l’arrivée de produits gratuits sur le marché? Pour Alexis Marinof, il y a une limite à la baisse des tarifs, car les fournisseurs de produits devront tôt ou tard parvenir à financer leurs opérations et assurer le niveau de qualité de leurs prestations. De plus, les établissements qui proposent des produits «gratuits» à la clientèle se rattrapent en commercialisant d’autres prestations ou produits qui sont, eux, payants.

L’essor des cryptomonnaies est aussi une thématique
qui est suivie avec attention par WisdomTree.

Dans une optique de plus long terme, l’essor des cryptomonnaies est aussi une thématique qui est suivie avec attention par WisdomTree. «La possibilité de lancer d’ETP sur le Bitcoin serait une bonne chose pour le marché des cryptodevises. Nous espérons que les instances de régulation l’autorisent», ajoute de son côté Jason Guthrie, responsable du marché des capitaux chez WisdomTree. A cet égard, les développements en cours actuellement dans les cryptomonnaies présentent de nombreux points communs avec la période des débuts dans les ETP, estime l’expert.