Les investisseurs institutionnels en 2018

Communiqué, Schroders

2 minutes de lecture

Les assureurs revoient leurs attentes de rendement à la baisse sur fond de regain des craintes liées aux risques.

D'après l'étude Institutional Investor Study 2018 de Schroders intitulée «An Insurance Focus», les assureurs du monde entier ont revu leurs anticipations de rendement à la baisse en raison de la volatilité croissante des marchés boursiers et des risques pesant sur leurs portefeuilles.

L'étude* – menée auprès de 157 assureurs représentant un total de 10'000 milliards de dollars d'actifs – a révélé que les deux cinquièmes (40%) des investisseurs s'attendent à ce que leur rendement annuel moyen soit inférieur à 5% au cours des cinq prochaines années, ce qui représente une hausse marquée par rapport aux 22% d'investisseurs de l'an dernier.

Le niveau de confiance des assureurs dans l'atteinte des rendements souhaités est également passé de 61% à un peu plus de la moitié, soit 54%. Dans le même temps, la durée moyenne de détention au sein du portefeuille des assureurs a également diminué, le pourcentage de ceux qui restent investis pendant un cycle de marché complet passant de 14% à 10%.

De même, la rotation au sein de leurs portefeuilles a également augmenté, les assureurs vendant en moyenne 19% de leur portefeuille chaque année, ce qui représente une hausse de 13% par rapport à l'an dernier.

«Les marchés mondiaux ont enregistré d'excellentes performances ces dernières années; notre enquête montre que les assureurs sont de plus en plus méfiants, ce qui pourrait indiquer que cette tendance est sur le point de prendre fin.» déclare Andreas Markwalder, CEO de la Schroder Investment Management (Switzerland).

«Les assureurs que nous avons interrogés recherchent de plus en plus des solutions de gestion des risques sur mesure et diversifient leurs actifs privés afin de générer les rendements dont ils ont besoin avec un risque acceptable. Le développement durable est également au centre des préoccupations de nos clients assureurs et fait partie de leurs besoins d'investissement.»

La situation politique et les événements mondiaux ont été cités par 26 % des assureurs comme le facteur le plus susceptible d'affecter la performance de leurs portefeuilles, 25 % d'entre eux ayant cité la hausse des taux d'intérêt et 23% le ralentissement économique mondial.

En ce qui concerne les questions spécifiques à l'investissement, la volatilité des marchés boursiers, le risque de taux d'intérêt et les défaillances de crédit ont été les trois principaux risques de marché mis en évidence par les assureurs. Les solutions d'investissement mieux gérées en fonction du risque sont l'innovation que la majorité des assureurs (62%) aimeraient voir se développer au cours des 12 prochains mois.

Les assureurs prévoient de relever leurs allocations d'actifs privés de 9% à 11 % au cours des 12 prochains mois avec pour principales motivations un accroissement des rendements, la diversification et une meilleure gestion des risques.

Près des trois quarts des actifs des assureurs (73%) font actuellement l'objet d'une gestion active, selon l'étude. En outre, 73 % des assureurs s'attendent à ce que l'investissement durable prenne de l'ampleur, ce qui reflète un changement plus généralisé dans le secteur de l'investissement, les assureurs mettant maintenant davantage l'accent sur la durabilité de leurs placements qu'il y a un an.

«L'enquête confirme l'importance pour les gérants d'actifs de disposer d'une expertise d'investissement spécifique à l'assurance afin de fournir les solutions sur mesure assorties d'une gestion active nécessaires pour aider les assureurs à atteindre leurs objectifs de plus en plus complexes.» affirme Paul Forshaw, Responsable mondial de la gestion des actifs d'assurance chez Schroders.

 

*Cette enquête mondiale a été commandée pour la deuxième année par Schroders et réalisée par un organisme de recherche indépendant, CoreData Research, qui étudie les investisseurs institutionnels représentant diverses institutions, notamment des fonds de pension, des fondations, des fonds de dotation et des fonds souverains. Les recherches ont été réalisées dans le cadre d'une vaste enquête mondiale en juin 2018. Les 650 répondants institutionnels ont été répartis comme suit : 175 en Amérique du Nord, 250 en Europe, 175 en Asie et 50 en Amérique latine. Les répondants provenaient de 15 pays différents. Plus précisément, pour cette enquête, les réponses de 157 assureurs ont été analysées.