Pétrole: enchères record au Brésil, à 2,17 milliards de dollars

AWP

1 minutes de lecture

Au total, 8,91 milliards de réais vont rentrer dans les coffres brésiliens, contre 8,014 milliards lors du précédent record des enchères de blocs pétroliers offshore, datant de mars 2018.

Des enchères de blocs pétroliers offshore au Brésil ont rapporté jeudi près de 2,17 milliards de dollars, un nouveau record et un signe fort à moins d’un mois d’enchères de blocs pré-salifères qui pourraient rapporter 26 milliards de dollars à l’Etat.

Seuls 12 des 36 blocs ont trouvé preneur, mais pour un montant plus de trois fois supérieur (322%) au minimum stipulé par l’Agence Nationale du Pétrole (ANP).

«Ce résultat a dépassé nos attentes», a déclaré le ministre des Mines et de l’Energie Bento Albuquerque, à l’issue de ces enchères dans un hôtel de luxe de Rio de Janeiro.

Au total, 8,91 milliards de réais vont rentrer dans les coffres brésiliens, contre 8,014 milliards lors du précédent record, datant de mars 2018.

Le gouvernement ne tablait à l’origine que sur 2,3 milliards de réais pour les enchères de jeudi.

Le groupe français Total a pris part (40%) au consortium ayant formulé la plus grosse offre, s’associant au Qatari QPI (40%) et à la malaisienne Petronas (20%) pour obtenir la concession d’exploration d’un bloc de la baie de Campos pour 4,029 milliards de réais (970 millions de dollars), près de la moitié du montant total des enchères.

Le fait que ces enchères aient largement dépassé les attentes laisse présager un franc succès de celles très attendues du 6 et 7 novembre.

Elles concernent des blocs de la zone du «pré-sal», gisements pré-salifères (enfouis sous une épaisse couche de sel) au potentiel gigantesque qui attire la convoitise de toutes les majors du secteur.

Contrairement aux enchères de ce jeudi, le prix final des concessions est déjà fixé au préalable, pour un total de 106,5 milliards de réais (26 milliards de dollars).

Ce qui fait la différence entre les offres est le pourcentage de partage des bénéfices que l’entreprise s’engage à reverser à l’Etat brésilien.

Le ministre Albuquerque a précisé jeudi qu’au-delà du montant rapporté par les enchères, le gouvernement tablait sur des investissements de 1.100 milliards de dollars de la part des entreprises ayant remporté des blocs.