L’euro stable face au dollar avant des données sur l’emploi américain

AWP

1 minutes de lecture

Peu avant 11h, l’euro gagnait 0,05% face au billet vert, à 1,1040 dollar.

L’euro restait stable face au dollar vendredi, en attendant le rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis et un discours du patron de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 08H45 GMT (10H45 HEC), l’euro gagnait 0,05% face au billet vert, à 1,1040 dollar.

«Le dollar est stable avant les très attendus chiffres sur l’emploi et un discours du président de la Fed Jerome Powell», a commenté Samuel Siew, analyste pour Phillip Futures.

Les analystes s’attendent à 160.000 créations d’emplois pour le mois d’août, contre 164.000 en juillet.

Mais, jeudi, les chiffres de l’enquête mensuelle réalisée par la société ADP ont fait état de 195.000 nouveaux emplois, un chiffre bien supérieur aux attentes.

Si les données officielles approchent ou dépassent les 200.000, cela «pourrait calmer les attentes à propos d’une Fed accommodante et doper le dollar», a expliqué Ipek Ozkardeskaya, analyste pour London Capital Group.

A ce propos, le discours que tiendra Jerome Powell, le président de la banque centrale américaine, lors d’un déplacement en Suisse, retiendra également l’attention du marché.

«Les investisseurs aimeraient savoir quelle attention la Fed accorde aux données économiques et au président américain Donald Trump», qui ne cesse de faire pression pour un abaissement des taux d’intérêt, a expliqué Naeem Aslam, analyste pour Think Markets.

Pour le moment, les investisseurs tablent dans leur majorité sur une baisse des taux ce mois-ci, ce qui aurait pour effet de rendre le dollar moins rémunérateur et donc moins attractif pour les cambistes.

Par ailleurs, la devise britannique retombait vendredi face à l’euro et au dollar, après deux jours de fortes hausses et dans un contexte de Brexit toujours très incertain.

Boris Johnson a assuré jeudi qu’il préférerait «être mort au fond d’un fossé» plutôt que de demander un nouveau report du Brexit, pourtant voté la veille par les députés, martelant que le Royaume-Uni devait quitter l’Union européenne le 31 octobre et plaidant pour la tenue d’élections législatives anticipées.

Après un échec mercredi, le gouvernement va soumettre lundi soir au vote des députés une nouvelle motion pour organiser des élections le 15 octobre.