Coronavirus: nouveau supplément au budget 2020 de 14,9 milliards

AWP

1 minutes de lecture

Cette somme s’ajoute aux 58 milliards de francs débloqués par le Parlement lors de la session extraordinaire au début du mois de mai.

Le Parlement se prononcera en juin sur 11 crédits supplémentaires destinés à financer les mesures liées à la crise du coronavirus pour un montant total de 14,9 milliards de francs. La plus grande partie est destinée au financement de l’assurance-chômage.

Le Conseil fédéral a adopté mercredi le deuxième supplément au budget 2020. Il s’ajoute aux 58 milliards de francs débloqués par le Parlement lors de la session extraordinaire au début du mois de mai.

Le supplément comprend les 14,2 milliards destinés à éviter que l’assurance chômage n’atteigne son plafond d’endettement de 8 milliards à cause de l’indemnisation du chômage partiel. S’y ajoutent 307,5 millions pour l’aide au développement et la participation de la Suisse aux efforts internationaux contre la pandémie de coronavirus.

Des mesures à hauteur de 225 millions sont prévues en faveur du domaine du sport. Il s’agit de contributions à fonds perdu à des associations et autres organisations sportives (50 millions) et de prêts remboursables à octroyer en 2020 aux ligues de football et de hockey sur glace (175 millions).

Compensation

Le crédit consacré à l’approvisionnement en vaccins doit être relevé (100 millions), de même que les compensations du manque à gagner dans le domaine de la culture (50 millions), en raison de l’interdiction des grandes manifestations jusqu’à la fin du mois d’août 2020.

Ces deux rallonges n’entraînent cependant pas de charges supplémentaires pour les finances fédérales, car elles peuvent être compensées par la réduction de certains crédits adoptés par la voie du premier supplément. Des crédits supplémentaires iront aussi aux domaines des médias (17,5 millions) et de l’agriculture (8,5 millions).

En temps normal, le Conseil fédéral soumet les crédits supplémentaires au Parlement deux fois par an. En raison de la situation extraordinaire, quatre suppléments seront probablement nécessaires pour l’exercice en cours.

A lire aussi...