La détente sino-américaine continue de porter les Bourses européennes

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,45%.

Les principales Bourses européennes ont quasiment toutes terminé la semaine bien orientées vendredi, portées comme la veille par les signes d’accalmie dans le conflit commercial entre Pékin et Washington.

«La relâche dans le différend commercial entre les États-Unis et la Chine a été un facteur décisif. Les investisseurs se sont lancés dans une chasse aux bonnes affaires», estime Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

Le porte-parole du ministère du Commerce chinois a en effet laissé entendre jeudi que Pékin pourrait ne pas riposter aux dernières surtaxes américaines, arguant que la guerre commerciale menaçait la croissance mondiale et qu’une reprise des négociations restait possible.

En France, le CAC 40 a progressé de 0,56% mais le mouvement correspond surtout à «un rebond technique lié à des achats de fin de mois. Rien ne justifie la hausse», a observé auprès de l’AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué chez Mirabaud AM.

«Ce qui oriente le marché, c’est le fait que le taux d’emprunt américain à 10 ans ne bouge pas trop donc il n’y a ni détente ni accentuation du risque».

Les marchés américains évoluaient en ordre dispersé vers 16H30 GMT. Le Dow Jones Industrial Average s’affichait en légère hausse (+0,15%), l’indice Nasdaq perdait 0,33% et l’indice élargi S&P 500 était en toute petite baisse de 0,04%.

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,45%.

Du côté des valeurs

- REBOND DES CYCLIQUES -

«Depuis le début du mois, les trois principales hausses sont celles de Pernod-Ricard, Essilor et Bouygues, donc des titres très défensifs», a observé Marco Bruzzo, de Mirabaud AM, évoquant un environnement qui «reste très incertain».

Si les valeurs cycliques ont particulièrement baissé ce mois-ci, elles ont progressé vendredi, notamment Saint Gobain (+2,76% à 32,82 euros), Schneider Electric (+1,93% à 76,16 euros) ou encore ArcelorMittal (+1,74% à 13,09 euros) et Atos (+1,56% à 68,88 euros).

- DEUTSCHE BORSE PRESQUE AU NIVEAU RECORD -

Le cours de l’opérateur boursier allemand, qui a clôturé à 133,75 euros (+4,53%), approche de son plus haut historique datant de 2007 (136,50 euros). Les investisseurs ont recherché le titre susceptible de faire son entrée à l’EuroStoxx 50, un indice regroupant des valeurs au niveau de la zone euro.

Mercredi, son cours avait momentanément souffert de perquisitions la veille chez une de ses filiales, Clearstream, dans le cadre de l’affaire de fraude fiscale dite «Cum Ex».

- LES MINIERES ENCORE DANS LE VERT -

Ces valeurs, très sensibles à la conjoncture mondiale et à la santé de l’économie chinoise, ont continué de profiter de la baisse des tensions commerciales. A Londres, Anglo American a pris 2,04% à 1.774,20 pence, Antofagasta 1,62% à 866 pence, BHP 2,49% à 1.773 pence et Glencore 2,31% à 236,95 pence.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,56% à 5.480,48 points

Francfort - Dax: +0,85% à 11.939,28 points

Londres - FTSE 100: +0,32% à 7.207,18 points

Milan - FTSE MIB: -0,35% à 21.322,90 points

Madrid - IBEX 35: +0,21% à 8.812,90 points

Lisbonne - PSI 20: +1,53% à 4.887,63 points

Bourse suisse - SMI: +0,58% à 9.895,65 points

Amsterdam - AEX: +0,73% à 558,35 points.

Bruxelles - BEL 20: +1,27% à 3.570,81 points

A lire aussi...