Avec la Fed pour timonier – Flash boursier Bonhôte

Groupe Bonhôte

2 minutes de lecture

Inversion de la courbe des rendements américains. Report des droits de douane sur certains produits chinois.

L’inversion de la courbe des rendements américains - l’écart entre le taux des obligations du Trésor à 10 ans et à 2 ans passant brièvement en territoire négatif - a déclenché un mouvement de panique sur les marchés boursiers. C’est considéré comme un indicateur fiable de récession mais la pente donne en fait peu d’indication sur la croissance économique future. Les girations des indices boursiers ont été accentuées par une rafale de données économiques faibles, le manque de visibilité concernant l’évolution de la guerre commerciale, l’instabilité politique à Hong Kong et le peu de volume typique de la période estivale.

Le président Donald Trump a annoncé un report au 15 décembre des droits de douane de 10% sur certains produits chinois. Ceci inclut notamment les téléphones mobiles, les ordinateurs portables et les consoles de jeux vidéo et jouets, et devrait porter sur environ $160 milliards d’importations. Cette décision servirait à ne pas impacter les ventes de la saison des fêtes.

Cette décision montre la vulnérabilité politique interne de Donald Trump plus qu’un geste positif envers la Chine. On se demande pourquoi les Chinois prendraient des décisions difficiles pour éviter la guerre commerciale alors qu’ils peuvent attendre, Donald Trump et ses conseillers réagissant face à la pression électorale chaque fois que le marché boursier américain flanche.

En Chine le secteur manufacturier continue de ralentir. La hausse de la production industrielle, à 4.8% était inférieure aux prévisions ainsi que les ventes au détail, en hausse de 7.6%. Après la déception sur la progression du crédit bancaire ceci a renforcé les anticipations de nouvelles mesures de soutien. Aux Etats-Unis, le consommateur résiste. Les ventes au détail, en hausse de +0.7% en juillet, suggèrent une bonne tenue des dépenses de consommation, qui représentent plus de deux tiers de l’activité économique. Elles sont soutenues par la faiblesse du chômage.

Le marché anticipe désormais 60 points de base de baisse de taux de la part de la Fed cette année et 50 en 2020. La baisse des taux longs est sans doute plus prononcée que justifié par le ralentissement économique, le déclin continu des rendements obligataires relevant surtout de l’espoir de réaliser un gain en capital.

L’essentiel en bref

Titres sous la loupe

JD.com (ISIN : US47215P1066, prix : USD 31.29)

L’entreprise chinoise de commerce en ligne JD.com a publié des résultats éblouissants la semaine dernière. Le résultat opérationnel et les marges ont surpassé les attentes des analystes. Les prévisions d’activité sur l’année 2019 étaient aussi revues à la hausse par la direction du groupe, ce qui a rendu les investisseurs confiants. 

JD.com est une société attractive à ces niveaux de prix tant en absolu qu’en relatif. En absolu, le groupe est très bien positionné pour exploiter le secteur de la consommation en ligne en Chine. C’est un secteur en grande croissance car le nombre de clients potentiel est énorme, et le pourcentage des ventes en ligne est en augmentation. JD.com investit ardemment dans son réseau de logistique (JD Logistics) afin d’étendre toujours plus ses activités et constitue un avantage concurrentiel majeur.

En relatif, JD.com est comparable au géant américain Amazon en terme de modèle d’affaires. Tous deux stockent leurs inventaires avant de les vendre (ce qui n’est pas le cas d’Alibaba par exemple). Au niveau de la valorisation, JD.com est bien plus attractive, car le titre est valorisé à 0.6x les ventes, par rapport à 3.5x pour Amazon. 

Opinion: JD.com est une société qui offre un bon potentiel de hausse compte-tenu de sa valorisation actuelle. C’est aussi une compagnie dont les activités sont très peu influencées par la guerre commerciale qui sévit entre la Chine et les États-Unis.