UBS: bonus remplacés par des rémunérations fixes

AWP

1 minutes de lecture

Ces mesures concernent les employés de l’unité Corporate Center recevant un salaire annuel situé entre 50’000 et 100’000 francs.

La banque UBS va supprimer les bonus individualisés d’une partie des employés de son unité Corporate Center, pour les remplacer par des «rémunérations fixes en pourcentage du salaire», a précisé lundi à AWP un porte-parole du groupe, confirmant des informations de presse. Ces mesures visent à améliorer la transparence en la matière et à réduire la charge administrative.

Les détails seront publiés dans le rapport de rémunération qui sera diffusé le 15 mars, en parallèle du rapport annuel de la banque aux trois clés.

Ces mesures concernent les employés de l’unité recevant un salaire annuel situé entre 50’000 et 100’000 francs. Au lieu du traditionnel bonus, les salariés recevront un versement annuel représentant environ la moitié d’une paie mensuelle, ont précisé les journaux britannique Financial Times et alémanique Sonntagszeitung.

«Afin d’assurer qu’il n’y ait pas de baisse de la rémunération totale, certains employés ont bénéficié de hausses de leurs rétributions fixes», a souligné le porte-parole d’UBS.

Selon la banque, ces mesures concernent environ un tiers des employés de la division Corporate Center qui en compte au total 30’500 (sur un total de près de 66’900 à l’échelle du groupe). Elles ne sont pas destinées à réduire les coûts du groupe bancaire et ne doivent pas être étendues à d’autres divisions, d’après le Financial Times.

«Nous demandons depuis de nombreuses années que le bonus soit intégré dans le salaire de base», a indiqué à AWP Denise Chervet. La directrice de l’Association suisse des employés de banque (Aseb) a salué «le fait de ne plus verser de bonus, si la compensation financière totale reste inchangée. Mais cette mesure ne doit pas se traduire par une réduction salariale», ni être «une mesure d’économie déguisée».

La faîtière, qui compte 7910 membres, demande par contre «plus de transparence sur le calcul et le versement des bonus pour les salaires très élevés».