La Banque cantonale des Grisons revendique un résultat record

AWP

1 minutes de lecture

L’année dernière, l’établissement a amélioré son bénéfice net, sous l’impulsion de sa principale activité, les hypothèques, dont les volumes ont bien progressé.

La Banque cantonale de Grisons (GKB) revendique une nouvelle fois un résultat record. L’année dernière, l’établissement a amélioré son bénéfice net, sous l’impulsion de sa principale activité, les hypothèques, dont les volumes ont bien progressé.

Le bénéfice net s’est établi à 185,1 millions de francs, en hausse de 2,7% sur un an, indique vendredi la banque cantonale. Le conseil d’administration propose de verser un dividende stable de 40 francs.

Le résultat opérationnel a stagné à 196,1 millions. Le produit d’exploitation s’est étoffé de 2,6% à 392,2 millions, tandis que les charges se sont alourdies de 5,6% à 179,6 millions.

Principale source de revenus, les opérations d’intérêts ont dégagé un résultat net de 259,4 millions de francs (+2,0%). En termes de volumes, les créances hypothécaires se sont établies à 17,0 milliards, en hausse de 4,2%. En contrepartie, les dépôts clientèle ont gonflé de 4,5% à 16,5 milliards.

La croissance a été au rendez-vous également pour les autres activités, selon les indications fournies par la GKB. Dans la gestion de fortune, les entrées nettes d’argent se sont élevées à 925 millions de francs, à comparer aux 235 millions de 2017. La masse sous gestion s’est envolée de 12% à 33,24 milliards.

La somme au bilan s’est enrobée de 3,3% à 26,45 milliards.

Pour 2019, la direction table sur un résultat opérationnel entre 175 et 180 millions de francs. La croissance des avances à la clientèle devrait atteindre 350 millions et les entrées nettes d’argent, 500 millions.