Le gouvernement bernois défend son projet de fonds d’investissement

AWP

1 minutes de lecture

Contesté par une courte majorité de la commission des finances, ce fonds est destiné à cofinancer la hausse des besoins d’investissement.

Le Conseil-exécutif bernois tient à son projet de loi sur le fonds de financement de projets d’investissement stratégiques. Contesté par une courte majorité de la commission des finances, ce fonds est destiné à cofinancer la hausse des besoins d’investissement.

Grâce à ce fonds, le canton de Berne disposera de 400 millions de francs supplémentaires pour financer des investissements qu’il qualifie de stratégiques. Pour le gouvernement, cette solution est constitutionnelle et transparente. «Il ne s’agit en aucun cas d’une caisse noire», tient-il à souligner jeudi dans un communiqué.

Le Conseil-exécutif rappelle que le Grand Conseil décidera au cas par cas quels projets seront financés par le fonds et pour quels montants. L’adoption de cette loi doit permettre de stimuler le développement économique au cours des prochaines années.

La commission des finances a proposé à une courte majorité au Grand Conseil de ne pas entrer en matière sur cet objet. Elle émet des doutes quant à la constitutionnalité du projet de loi et estime que le fonds contourne le frein à l’endettement.

Un rejet du projet par le Grand Conseil impliquerait un report de cinq ans du regroupement à Berne des sites de la Haute école spécialisée bernoise, affirme le Conseil-exécutif. Il entraînerait aussi l’abandon du campus de Berthoud.

A lire aussi...