Assurance invalidité: la surveillance doit être améliorée

AWP

1 minutes de lecture

Le point de vue des assurés sur les services de l’AI sera notamment pris en compte, indique l’Office fédéral des assurances sociales.

La surveillance et la qualité des expertises médicales dans l’assurance invalidité (AI) doit être améliorée. Le point de vue des assurés sur les services de l’AI sera notamment pris en compte.

Des enquêtes régulières seront menées, indique mardi l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Celui-ci prévoit également de revoir les conventions d’objectifs avec les offices AI.

Actuellement, ces conventions portent surtout sur les aspects quantitatifs comme le taux de nouvelles rentes ou l’évolution des effectifs. Elles seront à l’avenir davantage axées sur le pilotage et le contrôle de la qualité de l’exécution.

Expertises revues

Les expertises médicales, nécessaires pour déterminer le droit à toucher des prestations de l’AI, seront également revues. Une commission indépendante sera constituée pour assurer la qualité des expertises et pour accréditer les experts. L’attribution des mandats deviendra plus transparente et les entretiens seront enregistrés.

Le système d’attribution pour les expertises médicales monodisciplinaires doit être amélioré. Un monitoring trimestriel devra déverminer comment ces mandats pourraient être répartis de manière aléatoire.

A lire aussi...