Les enjeux de la révolution des valeurs technologiques

Jean Médecin, Carmignac

1 minutes de lecture

La performance des valeurs technologiques s’appuie sur leur capacité à délivrer des croissances de résultats supérieures à celle du marché.

Anticiper, comprendre et intégrer les ruptures technologiques en cours est critique pour une stratégie d’investissement performante sur le long terme. Les gérants globaux sont mieux armés pour y faire face.

Les valeurs technologiques affichent une fois encore en ce début d’année 2018 des performances resplendissantes. Une performance qui s’appuie avant tout sur leur capacité à délivrer des croissances de résultats élevées et bien supérieures à celle du marché.

L’univers techno est riche et offre de nombreux sous-segments allant au-delà du e-commerce ou des réseaux sociaux. Un des domaines attractifs, offrant une bonne visibilité dans son développement, et qui n’est pas encore totalement apprécié des investisseurs, est celui des jeux vidéo. Ce qui était autrefois une industrie cyclique et requérant de lourds investissements a complètement changé son business modèle. Les micro-paiements dans des franchises de jeux qui durent plusieurs années ainsi que la distribution par internet, ont révolutionné ce secteur et lui permettent de générer de beaux résultats. Le développement du eSport (les compétitions de jeux vidéo) offre un réel relais de croissance bénéficiaire avec des audiences souvent largement supérieures à celles des compétitions sportives classiques comme le Tour de France!

Nombreuses opportunités dans les pays émergents

Au-delà des Etats-Unis c’est dans les pays émergents que l’on peut trouver de nombreuses opportunités d’investissement. La Chine possède plusieurs groupes technologiques de premier plan et se trouve même en position de leader sur certains segments comme les technologies d’intelligence artificielle appliquées à la vidéosurveillance avec une société comme Hikvision.

A côté de l’identification des pépites technologiques, un des enjeux parfois sous-estimé par les investisseurs, est d’appréhender les menaces pour les acteurs existants provenant des ruptures technologiques. Un acteur comme Netflix est typique de ce que les anglo-saxons nomment «frienemy»: une société qui est à la fois amie et ennemie. Il y a encore quelques années Netflix était un partenaire pour les grands groupes de contenus audiovisuels, les aidant à distribuer et valoriser leur catalogues. Aujourd’hui Netflix devient lui-même un producteur de contenu à même d’attirer et fédérer les talents créatifs de ses partenaires traditionnels. Anticiper, comprendre et intégrer les ruptures technologiques en cours est donc critique, y compris pour investir dans les sociétés non technologiques.