La décennie verte – Focus de DWS

DWS

1 minutes de lecture

«La croissance que nous avons connue depuis les années 1950 s'est faite au détriment des ressources naturelles. Cette voie n'est pas tenable», prévient Francesco Curto.

Les investisseurs de long terme sont confrontés à plusieurs défis majeurs. Les investissements à haut risque, tels que les actions ou les obligations d'entreprises, ont atteint des niveaux qui limitent considérablement le potentiel de rendement à long terme. Autre facteur contraignant: le faible potentiel de croissance de nombreuses économies. «En outre, la croissance que nous avons connue depuis les années 1950 s'est faite au détriment des ressources naturelles. Cette voie n'est pas tenable», prévient Francesco Curto, responsable mondial de la recherche chez DWS.

Investir en actions selon les critères ESG avec de meilleures possibilités de rendement

Pour les investisseurs, cela signifie qu'ils doivent repenser leur stratégie d'investissement. Le DWS Research Institute a donc pour la première fois publié des perspectives de long terme pour les investissements ESG et les a comparées aux perspectives des investissements traditionnels. Un constat: les possibilités de rendement des investissements en actions qui suivent les critères ESG sont meilleures dans la plupart des régions que pour les investissements traditionnels. Prenons l'exemple des actions américaines: lorsqu'elles sont investies de manière durable, le DWS Research Institute prévoit un rendement moyen de 6% sur une période de dix ans, contre seulement 5,1% pour un investissement traditionnel. La situation est différente pour les investissements basés sur les taux d'intérêt: dans ce cas, les rendements des investissements ESG et des investissements traditionnels ne devraient pas être très différents.

Avantages démographiques et de productivité en Asie

Sur le plan régional, les experts de DWS sont optimistes concernant l'Asie. Là-bas, la reprise économique, qui est attendue dans presque toutes les régions à court terme après l'effondrement lié au coronavirus, devrait être bien mieux établie que dans de nombreux pays industrialisés occidentaux. Cela est dû à des tendances démographiques plus favorables et à des avantages en matière de développement de la productivité. En conséquence, les perspectives pour les actions et les obligations asiatiques sont positives.

Se concentrer sur l'allocation stratégique des actifs

Autre point important que les investisseurs doivent garder à l'esprit, selon M. Curto: alors que les perspectives de rendement sont globalement à la baisse et qu'il existe divers investissements qui ne promettent que des rendements très faibles, une répartition stratégique des actifs joue un rôle encore plus important que par le passé. Investir uniquement dans des actions et des obligations n'est pas la combinaison la plus prometteuse selon les experts de DWS.

 

Pour lire l’étude «DWS Long View» dans son intégralité, cliquez ici

A lire aussi...