Du stimulus en perspective aux Etats-Unis

DWS

1 minutes de lecture

Graphique de la semaine de DWS. La probabilité que le déficit se creuse davantage a fortement augmenté après les élections sénatoriales en Géorgie.


©Keystone

«Apprenez à économiser pour les mauvais jours», tel est le conseil que de nombreux enfants reçoivent de leurs parents et grands-parents dès leur plus jeune âge. Cette règle s'applique non seulement à l'argent de poche d'un enfant, mais aussi aux finances publiques. Il existe généralement une forte corrélation entre le cycle économique et l'état des budgets publics. En période favorable, les recettes fiscales sont élevées et les dépenses publiques consacrées à la sécurité sociale sont faibles. En période de récession, c'est l'inverse qui se produit. Cette relation est constante depuis des décennies, comme le montre notre «Graphique de la semaine», ci-dessous. Il compare le solde budgétaire des Etats-Unis avec le taux de chômage.

Compte tenu de l'augmentation rapide du nombre d'infections, de nombreux ménages et entreprises risquent d'être confrontés à une situation très difficile dans les mois à venir. A terme, les vaccins devraient aider. En attendant, cependant, la plupart des espoirs sont à nouveau dirigés vers le ministère des finances, et pas seulement aux Etats-Unis, où une nouvelle administration prendra le relais la semaine prochaine.

«Nous prévoyons une augmentation des aides aux ménages
ainsi que des aides aux Etats et aux municipalités dans les prochains mois.»

«La probabilité d'un nouveau plan de relance américain a fortement augmenté en raison du résultat des élections sénatoriales en Géorgie», déclare Christian Scherrmann, économiste US chez DWS. Nous prévoyons, entre autres, une augmentation des aides aux ménages ainsi que des aides aux Etats et aux municipalités dans les prochains mois.

D'un point de vue économique, on peut certainement discuter du calendrier de certaines mesures prises ces dernières années1. Contrairement à l'Allemagne, par exemple, le gouvernement américain n'a pas hésité à faire des économies pour les jours de pluie pendant tout ce temps, et encore plus pendant l'urgence budgétaire à laquelle il a été confronté face à la pandémie. Il suffit de penser aux réductions de l'impôt sur les sociétés en période de prospérité et aux déficits budgétaires élevés sous la dernière administration. La question de savoir si les finances publiques américaines seront assainies lors de la prochaine relance dépendra probablement davantage de considérations politiques qu'économiques. Scherrmann souligne la majorité très serrée au Sénat. «Malheureusement, les sciences politiques montrent que la politique fonctionne rarement comme un économiste pourrait le souhaiter»2.

Déficit budgétaire vs taux de chômage

Bleu: déficit budgétaire
Gris: taux de chômage, axe de droite

 

1 Sur les implications possibles pour le marché, voir la dernière analyse de notre directeur des investissements, Amériques, David Bianco
2 McCarty, N., Poole, K.T. et Rosenthal, H., 2013. Bulles politiques : Les crises financières et l'échec de la démocratie américaine. Princeton University Press.

A lire aussi...