USA: pic de la confiance des consommateurs depuis un an en mars

AWP

1 minutes de lecture

L’indice du Conference Board a grimpé à 109,7 points contre 90,4 points en février, alors que les analystes tablaient sur seulement 97 points.

La confiance des consommateurs américains s’est nettement améliorée en mars atteignant son plus haut niveau en un an, portée par un optimisme grandissant sur la conjoncture économique actuelle et à venir, selon l’indice du Conference Board publié mardi.

Cet indicateur a ainsi grimpé à 109,7 points contre 90,4 points en février (révisé en baisse), dépassant largement les attentes des analystes qui tablaient sur 97 points.

Les deux composantes de l’indice ont nettement rebondi.

La première mesurant la situation actuelle (fondée sur l’évaluation par les consommateurs des conditions actuelles des entreprises et du marché du travail) est passée de 89,6 à 110.

La seconde mesurant les attentes dans les six mois des consommateurs concernant leurs revenus, le monde des affaires et les conditions du marché du travail s’est également améliorée, passant de 90,9 le mois dernier à 109,6 en mars.

«La confiance des consommateurs a atteint son plus haut niveau depuis le début de la pandémie en mars 2020», a déclaré Lynn Franco, directrice principale des indicateurs économiques au Conference Board.

Elle souligne que la confiance plus forte dans l’avenir «indique que la croissance économique devrait encore se renforcer dans les mois à venir».

«L’optimisme renouvelé des consommateurs a stimulé leurs intentions d’achat de maisons, d’automobiles et de plusieurs articles coûteux», a-t-elle également noté.

«Cependant, les craintes d’inflation à court terme ont augmenté, probablement en raison de la hausse des prix à la pompe, et pourraient tempérer les intentions de dépenses dans les mois à venir», met-elle en garde.

La confiance des ménages s’était effondrée entre mars et avril l’année dernière à mesure que le nouveau coronavirus se propageait aux Etats-Unis et dans le monde.

Puis, elle a évolué au gré des améliorations et des rechutes dans le contrôle de la pandémie.

Depuis le début de l’année, les Américains se font vacciner en masse.

Le président Joe Biden s’est lui-même félicité lundi de l’accélération spectaculaire du rythme de vaccination mais il a appelé les Américains à ne pas baisser la garde.

«La guerre contre le COVID-19 est loin d’être gagnée», a-t-il déclaré depuis la Maison Blanche face aux signes inquiétants d’une résurgence de la pandémie.

«Portez des masques! C’est un devoir patriotique!», a-t-il martelé. «L’heure n’est pas aux célébrations. N’abandonnez pas maintenant!», a-t-il poursuivi, rappelant que près de 1’000 Américains mourraient chaque jour en raison de la pandémie.

A lire aussi...