USA: les demandes d’allocations au chômage redescendent

AWP

1 minutes de lecture

Le département du Travail a recensé 234.000 nouvelles inscriptions hebdomadaires, en baisse de 19.000 alors qu’elles avaient grimpé de 53.000 la semaine précédente à cause du shutdown.

Les demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux Etats-Unis ont nettement chuté pour la semaine close le 2 février, après avoir grimpé à leur plus haut niveau en 16 mois la semaine d’avant, à cause du «shutdown» de l’administration.

Selon les données du département du Travail publiées jeudi, elles se sont inscrites à 234.000, en baisse de 19.000 alors qu’elles avaient grimpé de 53.000 à 253.000 la semaine précédente. Cette hausse d’une ampleur inhabituelle était en partie due aux fonctionnaires sans activité, qui se sont temporairement inscrits au chômage.

Les statistiques du gouvernement montrent que pour la semaine du 19 janvier, plus de 57.000 fonctionnaires fédéraux s’étaient inscrits au chômage, un chiffre en hausse de plus de 17.000 sur la semaine précédente.

La fermeture partielle de l’administration, du fait d’un conflit budgétaire, s’est terminée le 25 janvier après avoir duré 35 jours.

Les fonctionnaires qui, en général sont payés rétroactivement quand l’administration rouvre, seront appelés à rembourser l’allocation chômage reçue.

Pour la semaine du 2 février, la moyenne globale des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sur quatre semaines s’est établie à 224.750, en hausse de 4.500 par rapport à la même période la semaine précédente.

Le taux de chômage aux Etats-Unis a un peu grimpé en janvier à 4% à la fois à cause du «shutdown» mais aussi du fait d’une plus grande participation au marché du travail ce qui est un signe de dynamisme de l’économie. Les créations d’emplois ont été fortes à 304.000.

A lire aussi...