USA: chiffres du chômage en demi-teinte

AWP

1 minutes de lecture

Baisse des demandes hebdomadaires d’allocation mais hausse du nombre total de chômeurs suite à la prolongation des aides décidée par le Congrès.

Les inscriptions au chômage ont reculé aux Etats-Unis sur une semaine, mais le nombre total de bénéficiaires d’une allocation a fortement augmenté grâce à la prolongation des aides décidée par le Congrès, selon les données publiées jeudi par le département du Travail.

Du 17 au 23 janvier, 847’000 personnes se sont inscrites au chômage, contre 914’000 personnes la semaine précédente, selon des données révisées en hausse. Les analystes tablaient sur une baisse, et attendaient 875’000 inscriptions.

Mais le nombre total de bénéficiaires du chômage a bondi début janvier: 18,3 millions de personnes touchaient une allocation chômage début janvier, soit 2,3 millions de plus que la semaine précédente.

Cette augmentation s’explique par le fait que le Congrès a adopté fin décembre une enveloppe d’aides de 900 milliards de dollars, qui comprend notamment la prolongation des droits au chômage jusqu’en mars.

Des personnes dont les droits au chômage avaient expiré ont donc pu se réinscrire, et en bénéficier de nouveau.

Le nombre total de chômeurs prend en compte l’ensemble de ceux bénéficiant des aides, des allocations «classiques» versées par chacun des Etats, ainsi que les aides supplémentaires, mises en place fin mars pour permettre à de millions de personnes sans emploi de faire face à la pandémie - prolongation des droits pendant trois mois supplémentaires et extension aux travailleurs indépendants, notamment.

Le nouveau président Joe Biden, qui a pris ses fonctions il y a huit jours, veut faire adopter rapidement un plan de sauvetage supplémentaire de 1’900 milliards de dollars comprenant des aides d’urgence pour les ménages les plus vulnérables et les petites entreprises.

Dans le cadre de ce plan, les aides au chômage devraient aussi être prolongées jusqu’au 30 septembre, et autant que nécessaire.

La secrétaire au Trésor, Janet Yellen, qui a pris ses fonctions mardi, estime elle aussi qu’il faut «voir grand», et que «les avantages seront bien plus grands que les coûts financiers».

A lire aussi...