UE et Japon très inquiets face aux taxes US sur les voitures

AWP

1 minutes de lecture

«Si ces mesures à l’étude sont imposées, elles provoqueraient de sérieuses turbulences», ont prévenu Cecilia Malmström et son homologue japonais.

L’Union européenne et le Japon redoutent que les taxes à l’étude par Washington sur les voitures importées provoquent de «sérieuses turbulences» sur les marchés si elles étaient appliquées, dans un communiqué commun diffusé jeudi à Paris.

«Si ces mesures à l’étude sont imposées», elles «provoqueraient de sérieuses turbulences sur les marchés internationaux», ont prévenu la Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, et le ministre japonais au Commerce, Hiroshige Seko, dont les pays sont d’importants exportateurs automobiles.

Tous deux ont également estimé qu’une telle initiative américaine pourrait mener à la «disparition du système commercial multilatéral» actuel, placé sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), et demandé à d’autres pays partageant la même opinion à se joindre à eux.

Le communiqué est publié en marge d’une réunion de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à Paris.

L’administration Trump, qui va imposer vendredi des taxes sur l’acier et l’aluminium importés d’Europe, du Canada et du Mexique, menace également de taxer les importations de voitures, jusqu’à 25%, ce qui serait un coup dur pour des pays exportateurs comme l’Allemagne et le Japon.

A lire aussi...