U-Blox: toujours pas d’objectifs annuels, en raison de la reprise de Telit

AWP

1 minutes de lecture

U-Blox entend concentrer ses efforts sur la préservation d’une «position financière solide» et sur les mesures d’économies et d’efficience.

Le groupe U-Blox, qui tient ce mercredi sa journée des investisseurs, renonce toujours à formuler des objectifs annuels. Dans un communiqué, le fabricant zurichois de puces de géolocalisation invoque, en plus des incertitudes provoquées par la crise sanitaire, les restrictions réglementaires liées à son offre de reprise sur son concurrent britannique Telit.

Après le plongeon qui a plombé la marche des affaires aux deuxième et troisième trimestres après l’éclatement de la pandémie de Covid-19, l’entreprise signale une reprise dans tous les segments, en particulier dans l’industrie automobile et dans les marchés asiatiques.

Au vu des incertitudes liées à la seconde vague pandémique, qui devraient déborder sur l’exercice 2021, U-Blox entend concentrer ses efforts sur la préservation d’une «position financière solide» et sur les mesures d’économies et d’efficience, qui devraient permettre d’alléger ses charges de 15 millions de francs par année. L’entreprise va également passer en revue ses dépenses en matière de recherche et développement (R&D) afin de déterminer les projets prioritaires.

Avant de suspendre ses objectifs en août, l’entreprise visait un chiffre d’affaires compris entre 380 et 440 millions de francs, et un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 40 à 80 millions. A titre de comparaison, ces indicateurs étaient ressortis à respectivement 385 et 72 millions en 2019.

Fusion entre pairs

U-Blox avait confirmé vendredi dernier avoir soumis une offre d’achat non contraignante pour son concurrent britannique Telit Communications au prix de 2,50 livres par action, affirmant qu’une fusion se traduirait par des synergies élevées pour les deux entreprises. Le groupe zurichois a désormais jusqu’au 18 décembre pour déposer une offre contraignante. Dans le cas d’une opération par échange d’actions, Telit détiendrait environ 53% de l’entité fusionnée.

Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) salue le fait que malgré les restrictions de publication liées à l’offre sur Telit, U-Blox affiche une meilleure visibilité à la faveur de ses entrées de commandes. Par ailleurs, le redressement des affaires et les mesures d’économies engagées devraient se traduire par une amélioration de la rentabilité.

La reprise était largement attendue et reflétée dans la récente poussée du cours de l’action, rappelle pour sa part Vontobel. La banque de gestion signale que si le marché de la connectivité est toujours prometteur en termes de croissance, la pression sur les prix s’accentue également, alors les dépenses de R&D nécessaires au développement technologique risquent de plomber les liquidités disponibles (FCF).

Les investisseurs ont accueilli favorablement le point de situation de la firme zurichoise. A 10h25, la nominative U-Blox bondissait de 6,0% à 59,25 francs, après avoir brièvement franchi la marque des 60%, surperformant nettement la moyenne du marché (SPI) qui progressait de 0,19%.

A lire aussi...