Tessin: rebond du 3e trimestre inférieur à la moyenne Suisse

AWP

1 minutes de lecture

L’Institut de recherches économiques remarque toutefois que les recettes des entreprises du secteur financier ont continué de croître.

L’activité économique au Tessin a été légèrement moins bonne que la moyenne nationale au troisième trimestre et le rebond conjoncturel y a été moins marqué que dans le reste du pays, selon le dernier relevé périodique de l’Institut de recherches économiques (IRE) de l’Université de Suisse italienne publié mercredi.

«L’évolution négative a été particulièrement importante pour le secteur industriel et du commerce, alors que les recettes des entreprises du secteur financier ont continué de croître», signalent les économistes tessinois. Le redressement le plus marqué a été celui de la branche touristique, dont le niveau des recettes a atteint, voire dépassé, celui des années précédentes.

La contraction des économies et le climat d’incertitude croissante ne restent pas non plus sans effets sur le marché du travail du canton italophone. En rythme annuel, le nombre d’actifs en équivalents temps plein (ETP) a diminué de 1,3%, alors que le chômage a progressé, tant selon les critères du Bureau international du travail (BIT) que de ceux du Secrétariat d’État à l’économie Seco (Seco), soulignent les auteurs de l’étude.

Pendant le trimestre sous revue, le taux de chômage BIT s’est élevé à 4,9% au Tessin, à comparer à 7,3% dans le canton de Zurich, mais seulement 4,0% en Lombardie au cours de la période précédente. Sur ce front, les perspectives continuent par ailleurs d’être «plutôt négatives» pour le trimestre en cours, en particulier pour le secteur industriel.

A lire aussi...