SIX pourrait reprendre une Bourse européenne

AWP

1 minutes de lecture

Bloomberg affirme que l’opérateur boursier suisse prépare sa sortie de l’ornière politique avec l’éventuelle acquisition de Bolsas y Mercados Espanoles ou de Wiener Börse.

L’opérateur boursier SIX Swiss Exchange pourrait se porter acquéreur d’une plateforme d’échange européenne, si la levée de l’équivalence boursière décrétée par Bruxelles venait à perdurer, ou la situation à se détériorer. Avec l’achat d’un opérateur opérant dans l’Union européenne, le prestataire de services financiers zurichois pourrait sortir de l’ornière politique dans laquelle il se trouve.

L’agence Bloomberg, se basant sur des sources «bien informées», cite au nombre des potentielles cibles d’acquisition la Bourse espagnole Bolsas y Mercados Espanoles et son homologue autrichienne Wiener Börse. La transaction pourrait prendre la forme d’une acquisition totale ou partielle, ou encore d’un partenariat.

Selon Bloomberg, SIX dispose de près d’un milliard de dollars pour procéder à des transactions, suite à la vente l’année dernière de ses activités de paiement. Dans un entretien accordé à la NZZ am Sonntag, son patron Jos Dijsselhof avait laissé entendre que la participation détenue dans Worldline, d’une valeur de plus de 3 milliards de francs, pouvait être réduite afin de financer des acquisitions.

Sollicitées par Bloomberg, ni SIX, ni la Bourse autrichienne ni son homologue ibérique n’ont pris position.

Fin juin, l’Union européenne (UE) avait refusé une prolongation de l’équivalence boursière à la Bourse suisse sur fond de bras de fer autour d’un accord-cadre institutionnel entre Berne et Bruxelles.

Comme la réglementation boursière européenne n’est plus reconnue comme équivalente, les intervenants basés sur le Vieux Continent ne peuvent plus négocier de titres à la Bourse suisse. Le Conseil fédéral avait alors réagi en interdisant à son tour l’échange d’actions suisses dans l’UE.

A lire aussi...