Sika handicapé par les changes en 2020

AWP

1 minutes de lecture

Hors effets de changes, l’ultime partiel s’est avéré particulièrement porteur avec une progression organique de 4,1%, que les acquisitions ont encore accentuée à 5,5%.

Le chimiste de la construction Sika a généré l’an dernier une croissance de 3,4% en monnaies locales, pour engranger un chiffre d’affaires de 7,88 milliards de francs. Ramenée en franc, la performance débouche néanmoins sur une contraction de 2,9%, détaille un compte-rendu provisoire publié mardi.

Hors effets de changes, l’ultime partiel s’est avéré particulièrement porteur avec une progression organique de 4,1%, que les acquisitions ont encore accentuée à 5,5%.

La performance s’inscrit dans le bas de la fourchette des projections articulées par les analystes du consensus AWP, qui misaient en moyenne sur 7,92 milliards.

La marge Ebitda doit s’établir pour l’année écoulée autour de 14%, pour s’élargir dans un couloir de 15% à 18% dès l’année en cours.

La multinationale zougoise reconduit par ailleurs ses ambitions à l’horizon 2023, «malgré la crise du coronavirus et son impact sur les résultats opérationnels». La feuille de route prévoit une croissance hors effets de changes de 6% à 8% par année, assortie d’un allègement des frais de roulement équivalent à 0,5% des recettes,

A lire aussi...