Roche contraint à une énième prolongation de l’offre sur Spark

AWP

1 minutes de lecture

L’objectif est de laisser du temps supplémentaire aux autorités de la concurrence étasunienne (FTC) et britannique (CMA) pour achever leur examen de l’opération.

La fin de l’année approche et Roche n’est pas encore parvenu a concrétiser son projet de rachat de Spark Therapeutics. Le laboratoire rhénan annonce vendredi une énième prolongation de l’offre de rachat.

L’objectif est de laisser du temps supplémentaire aux autorités de la concurrence étasunienne (FTC) et britannique (CMA) pour achever leur examen de l’opération.

La période de souscription des actions en circulation a été étendue au 10 décembre, au lieu du 25 novembre. Elle pourrait encore être prolongée selon les circonstances, prévient Roche.

Les actionnaires de Spark se voient toujours offrir 114,50 dollars en espèces par action.

L’opération avait été annoncée le 25 février dernier, puis remaniée et prolongée une première fois début avril. Depuis, Roche a repoussé le délai de l’offre encore sept fois de plus.

A lire aussi...