OCDE: chute historique des indicateurs composites avancés

Communiqué, OCDE

1 minutes de lecture

En Chine, où les mesures de confinement ont déjà été assouplies, l’ICA pour le secteur manufacturier présente des signes d’une possible inflexion positive.

Les indicateurs composites avancés (ICA) se sont effondrés à des niveaux sans précédent en avril dans la plupart des grandes économies, en raison des mesures de confinement contre le COVID-19 et de leurs impacts sévères sur la production, la consommation et la confiance.

En Chine, cependant, où les mesures de confinement ont déjà été assouplies, l’ICA pour le secteur manufacturier présente des signes d’une possible inflexion positive; les données du mois d’avril et une importante révision du mois de mars sont à l’origine de cette inflexion positive. Une certaine prudence est nécessaire dans l'interprétation car seules des informations partielles sont actuellement disponibles pour la Chine pour le mois d’avril.

 

Note: Les indicateurs composites avancés (ICA) de l’OCDE sont conçus pour anticiper les points de retournement de l’activité par rapport à sa tendance avec six à neuf mois d’avance. Cependant, il faut être prudent dans leur interprétation de la crise actuelle alors que les gouvernements tentent de s'attaquer à la pandémie de COVID 19. L'incertitude qui entoure la durée des mesures de confinement a compliqué la capacité de ces indicateurs à prévoir les mouvements futurs du cycle économique. Pour les économies toujours en confinement avec une incertitude quant à la date et la nature des mesures d’assouplissement, l’ICA doit être considéré comme un indicateur coïncident plutôt que comme un indicateur avancé. Comme toujours, l'ampleur de la baisse de l’ICA ne doit pas être considérée comme une mesure du degré de contraction de l'activité économique, mais plutôt comme une indication de la force du signal.

A lire aussi...