Le tourisme suisse durement touché par le coronavirus

AWP

1 minutes de lecture

Plus d’un cinquième de la valeur ajoutée va s’effondrer en 2020, contre 2,5% pour l’ensemble de l’économie, prédit l’institut BAK Economics.

L’hôtellerie et la restauration sont les secteurs les plus touchés par la crise liée au coronavirus en Suisse. Plus d’un cinquième de la valeur ajoutée va s’effondrer en 2020, contre 2,5% pour l’ensemble de l’économie, prédit l’institut BAK Economics.

L’hébergement est encore plus touché (-25,6%) que la restauration (-18,6%) par les conséquences économiques et sanitaires du Covid-19, indique un communiqué jeudi. Les clients ne vont probablement pas décaler leurs dates de séjour ultérieurement. De plus, même si les mesures s’assouplissent, les voyages internationaux se feront sans doute plus courts à l’avenir.

Par canton, l’hébergement a reculé entre 21 et 30%. Sans surprise, c’est le Tessin, un des plus touchés par les cas de coronavirus, qui souffre le plus, alors que le printemps et l’été sont des saisons importantes.

A lire aussi...