Le nombre d’offres d’emploi en Suisse stabilisé à un niveau élevé

AWP

1 minutes de lecture

Les métiers de la construction et de la santé continuent d’afficher une croissance supérieure à la moyenne.

Le nombre d’offres d’emplois s’est stabilisé en Suisse à un haut niveau au quatrième trimestre 2019, ne progressant que de 1% par rapport à l’année précédente. Seuls les métiers de la santé et de la construction ont poursuivi leur croissance.

Le nombre d’offres d’emploi disponibles dans les grandes régions n’a quasiment pas évolué entre le dernier trimestre 2018 et celui de 2019, selon l’indice Job Market Index du Moniteur du marché de l’emploi de l’Université de Zurich, publié jeudi par le groupe Adecco.

Les métiers de la construction et de la santé continuent d’afficher une croissance supérieure à la moyenne. En revanche, pour les autres professions, l’évolution annuelle du nombre d’offres d’emploi se situe entre +5% et -5%.

«Les professions de la santé sont moins dépendantes du cycle économique que les autres secteurs professionnels. D’autre part, l’évolution des professions de la construction et du second oeuvre devrait profiter du fait que les taux d’intérêt pour la construction sont encore très bas», a commenté Anna von Ow du Moniteur du marché de l’emploi suisse, citée dans le document.

Dans le nord-ouest de la Suisse, les métiers de l’industrie et de la construction ont enregistré une hausse de 11% par rapport à l’année précédente. En Suisse centrale, la croissance atteint même 13%.

En revanche, le nombre d’offres d’emploi dans l’industrie et la construction a diminué sur un an dans la région lémanique (-14%) et dans l’espace Mittelland (-8%). «En raison de leur vocation exportatrice, le secteur du génie mécanique et de l’industrie horlogère sont, par exemple, très sensibles aux aléas de la conjoncture et largement tributaires des partenaires commerciaux de la zone euro et d’Asie», précise le document.

D’un autre côté, le nombre de postes pour les métiers des services à la personne et des services sociaux a affiché une hausse de 6% dans la région lémanique et de 10% dans l’espace Mittelland.

Dans l’agglomération de Zurich, un rebond de 10% a été perçu dans les métiers de l’hôtellerie, de la santé et de l’enseignement et de 6% dans les métiers de l’ingénierie et de l’informatique.

En Suisse orientale, seuls les métiers des services à la personne ont progressé (+11%), à l’inverse de l’ingénierie et de l’informatique (-10%).

A lire aussi...