LafargeHolcim: accord sur la vente des activités aux Philippines annulé

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe franco-suisse a indiqué que le délai convenu avec San Miguel Corporation pour la cession de 85,7% de sa filiale philippine avait expiré.

Le cimentier LafargeHolcim a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi que l’annulation du contrat pour la vente de ses activités aux Philippines. Dans un communiqué, le groupe franco-suisse a indiqué que le délai convenu avec San Miguel Corporation pour la cession de 85,7% de sa filiale philippine avait expiré.

La conclusion de l’accord signé en mai 2019 était sujette à l’approbation des autorités et des régulateurs, parmi lesquelles la Philippines Competition Authority (PCC).

Or, le gendarme philippin de la concurrence n’a pas donné son feu vert dans les temps impartis par le contrat, avec pour conséquence la caducité de ce dernier, explique LafargeHolcim dans son communiqué.

Le géant des matériaux de construction entend désormais consacrer ses efforts à poursuivre le développement de sa position sur le marché philippin, qui figure parmi ceux connaissant la plus forte croissance dans la région Asie-Pacifique.

 

A lire aussi...