La Finma rejette un recours de MCH et Lupa Systems

AWP

1 minutes de lecture

MCH et Lupa Systems avaient recouru contre la décision de la COPA d’admettre partiellement l’opposition de LLB Swiss Investment à l’arrivée de James Murdoch.

MCH subit un revers dans sa lutte contre son actionnaire LLB Swiss Investments, concernant son plan de sauvetage. Le comité des offres publiques d’acquisition (COPA), un organe de l’Autorité de surveillance des marchés financiers (Finma), a rejeté les recours de l’organisateur bâlois de foires et salons ainsi que de Lupa Systems, société de James Murdoch, appelée à devenir l’actionnaire majoritaire de MCH.

MCH et Lupa Systems avaient recouru contre la décision de la COPA d’admettre partiellement l’opposition de LLB Swiss Investment dans la perspective de l’entrée au capital de l’organisateur bâlois de foires et salons de l’investisseur américain James Murdoch, fils du magnat australien des médias Rupert Murdoch. La COPA avait estimé que la clause d’opting-up formellement sélective, votée lors de l’assemblée générale extraordinaire de MCH Group le 3 août 2020, n’était pas valable du point de vue du droit des OPA.

Cette disposition devait permettre à James Murdoch d’être exempté de l’obligation de lancer une offre de rachat pour toutes les actions MCH en circulation, après avoir dépassé le seuil de 33,3% du capital-actions de l’entreprise rhénane. La décision de la COPA peut faire l’objet d’un recours devant le Tribunal administratif fédéral.

Dans un communiqué publié vendredi soir, MCH a indiqué avoir pris connaissance de la décision de la Finma. Le conseil d’administration continue de travailler à fond avec tous les actionnaires pour trouver des solutions afin de pouvoir mettre en pratique aussi rapidement que possible les nécessaires mesures financières.

A lire aussi...