La confiance des analystes est mise à rude épreuve en juillet

AWP

1 minutes de lecture

Les perspectives à moyen terme continuent de se détériorer, la reprise complète ne sera pas atteinte en 2021, selon les résultats de l’indicateur relevé par Credit Suisse et Procure.ch.

Au cours des trois derniers mois, l’indicateur CS-CFA mesurant les attentes des analystes concernant l’économie suisse s’est consolidé. Toutefois, les perspectives à moyen terme continuent de se détériorer, la reprise complète ne sera pas atteinte en 2021, selon les résultats de l’indicateur relevé par Credit Suisse et Procure.ch.

L’indicateur CS-CFA mesurant les perspectives économiques en Suisse s’est établi en juillet à 42,4 points, contre 48,7 points en juin, mais 31,3 points en mai. Pour les autres régions, soit la zone euro, les Etats-Unis et la Chine, le tableau est similaire: la reprise va ralentir au cours des six prochains mois.

Même si des progrès sont enregistrés au niveau des exportations, il reste encore du chemin à parcourir pour revenir en territoire positif, ce qui est surprenant dans la mesure où depuis le mois d’avril les perspectives sont favorables au commerce extérieur.

Concernant le marché du travail, le tableau est sombre, 76% des analystes s’attendant à une hausse du taux de chômage. Au sujet de l’inflation, les analystes tablent plutôt sur une baisse des prix en Suisse. En moyenne, ils s’attendent à un repli de 4,4% du PIB pour 2020.

Par contre, l’ambiance est jugée favorable sur les marchés financiers, pour lesquels les indices phares aux Etats-Unis, en Suisse et en Europe, sont attendus en progression.

A lire aussi...