Glencore reprend des parts de Rio Tinto en Australie

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe zougois versera 1,7 milliard de dollars à son concurrent pour 82% et 71% des mines de charbon de Hail Creek et de Valeria.

Glencore a conclu avec son homologue Rio Tinto un accord de reprise pour les participations de ce dernier dans les mines de charbon australiennes de Hail Creek et de Valeria, pour un total de 1,7 milliard de dollars. Le groupe minier anglo-australien disposait de respectivement 82 et 71% dans ces infrastructures, précise le mastodonte zougois des matières premières dans un communiqué mardi.

Glencore accorde aux autres actionnaires de Hail Creek, Nippon Steel Australia (8%) Marubeni Coal (6,67%) et Sumisho Coal Development (3,33%) le droit de lui céder leurs parts restantes, pour un montant de jusqu’à 340 millions. Le site a produit l’an dernier près de 10 millions de tonnes de charbon et a rapporté à son futur ex-propriétaire un excédent brut d’exploitation de 408 millions pour un bénéfice avant-impôts de 357 millions.

Les actifs bruts cumulés de Hail Creek et de Valeria étaient devisés en fin d’année dernière à 1,01 milliard de dollars, dont 859 millions pour le compte de Rio Tinto.

En 2017, Glencore avait déjà extrait près de 90 millions de tonnes de charbon de ses 17 mines en Australie.