Genève instaure un salaire minimum dès le 1er novembre

AWP

1 minutes de lecture

Le salaire minimum démarrera à 23 francs l’heure, puis à 23,14 francs le 1er janvier prochain.

Le canton de Genève va introduire un salaire minimum de 23 francs l’heure à partir du 1er novembre. La loi ad hoc, promulguée mercredi, fait suite à l’initiative législative des syndicats acceptée par 58,15% des votants le 27 septembre.

Le salaire minimum passera à 23,14 francs par heure le 1er janvier prochain, du fait de l’indexation prévue par la loi, a indiqué mercredi devant les médias le conseiller d’Etat Mauro Poggia, en charge de l’Emploi. Les modalités d’application de la loi ont été fixées par le Conseil de surveillance du marché de l’emploi (CSME), qui est composé des représentants des partenaires sociaux de l’Etat de Genève.

Le texte exclut les apprentis, les jeunes de moins de 18 ans ainsi que les secteurs de l’agriculture et de la floriculture. Dans ces secteurs, le CSME a confirmé les salaires minimaux versés à des personnes sans qualifications, à savoir 16,90 francs l’heure - indexé à 17 francs en 2021 - dans l’agriculture et 15,50 francs - indexé à 15,60 francs en 2021 - dans la floriculture.

L’Union des associations patronales genevoises déplore que cette loi n’entre pas en vigueur le 1er janvier, en même temps que l’adaptation de cotisations sociales, ce qui aurait été plus pertinent pour des questions d’organisation, a fait savoir sa secrétaire permanente Stéphanie Ruegsegger. Pour l’UAPG, l’indexation aurait par ailleurs dû intervenir après une année, en janvier 2022.

A lire aussi...