COVID-19: le canton de Genève s’active pour l’aide aux entreprises

Communiqué, République et Canton de Genève

1 minutes de lecture

L'Etat a entrepris une démarche politique forte, visant à convaincre le Conseil fédéral de pallier aux lacunes.

L'ensemble des secteurs de l'économie genevoise est fortement touché par la pandémie du coronavirus. Les problèmes rencontrés sont de différentes natures et englobent notamment la baisse de production, les problèmes de trésorerie, la disponibilité du personnel (confinement des employés), les difficultés d'opérer (mesures de sécurité), les difficultés d'approvisionnement et la complexité liée à l'expédition, avec une envolée des coûts de distribution. Si le mécanisme de réduction des horaires de travail (RHT) représente une mesure utile, elle n'est pas suffisante, car les frais fixes sont souvent importants (parc machines de haute valeur, loyer élevé, commande de matières). Par ailleurs, la teneur des décisions relatives aux RHT (11’371 demandes reçues concernant 114'484 personnes, pour 9'010 décisions rendues au 30 mars 2020) s’est avérée difficilement compréhensible pour un grand nombre d’interlocuteurs peu coutumiers de ce type de démarches.

En outre, l'Etat a entrepris une démarche politique forte, visant à convaincre le Conseil fédéral de pallier ces lacunes a pris la forme d'une initiative lancée conjointement, lundi 30 mars 2020, par le canton, la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève (CCIG), la Chambre de l'économie sociale et solidaire (APRES-GE) et la Fédération des entreprises romandes Genève (FER Genève).

Cette initiative est un texte mis en ligne et hébergé sur la plateforme participative Inilab. Les associations patronales l'ont relayée auprès de leurs membres et le comité d'initiative a ouvert la participation à toutes les associations et autorités publiques qui souhaiteraient se joindre à la démarche. Le Cercle des dirigeants d'entreprises (CDE) est officiellement annoncé en soutien.

Par ailleurs, le DDE a soumis le projet à la Conférence des chefs de départements cantonaux de l'économie publique de Suisse occidentale (CDEP-SO) pour un soutien plus large et une diffusion dans toute la Suisse. Les parlementaires fédéraux genevois ont également été nantis de cette action afin que le relais puisse être fait à Berne auprès des autorités fédérales. En l'état, plus de 6’400 signatures ont été récoltées en deux jours et les chiffres continuent d'augmenter d'heure en heure. Avec une large participation des cantons, le chiffre des 100'000 signatures devrait être rapidement atteint.

A lire aussi...