Pétrole: les stocks US repartent à la baisse

AWP

1 minutes de lecture

Les réserves de brut aux Etats-Unis ont baissé de 3,1 millions de barils au 11 décembre, soit un repli un peu plus conséquent que celui prévu par les analystes.

Les réserves de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, redescendant un peu après avoir gonflé dans des proportions inédites la semaine précédente.

Selon un rapport de l’Agence américaine d’Information sur l’Energie (EIA) diffusé mercredi, les stocks commerciaux de brut dans le pays ont baissé de 3,1 millions de barils (MB), s’établissant à 500,1 MB au 11 décembre, soit un repli un peu plus conséquent que celui prévu par les analystes.

A Cushing dans l’Oklahoma (Centre Sud), où se trouvent de gigantesques cuves stockant le pétrole WTI coté à New York, les réserves ont toutefois augmenté de 200.000 barils, à 58,4 MB.

La semaine précédente, les réserves américaines de brut avaient grimpé de plus de 15 MB, prenant de court les observateurs du marché.

Les réserves d’essence ont, pour leur part, augmenté de 1,0 MB la semaine dernière, une hausse moins importante que celle anticipée par les analystes interrogés par l’agence Bloomberg.

Les stocks de produits distillés (fioul et gaz de chauffage) sont montés de 200.000 barils, là où les analystes tablaient sur une hausse de 850.000 barils.

Les importations pétrolières américaines ont reculé, passant de 6,5 millions de barils par jour (mbj) à 5,4 mbj, tandis que les exportations ont progressé, s’élevant à 2,6 mbj contre 1,8 mbj la semaine précédente.

Déjà en baisse avant la publication du rapport, le cours du baril de WTI pour livraison en janvier restait dans le rouge, en repli de 0,5% à 47,39 dollars vers 16H15 GMT.

Du côté de la demande, le total des produits pétroliers distribués la semaine dernière s’est établi à 18,9 mbj, en baisse de 8,4% par rapport à la même période l’an dernier.

Les raffineries américaines ont fonctionné à 79,1% de leurs capacités, en baisse par rapport à la semaine précédente.

La production s’est, elle, établie à 11 mbj, en baisse de 100.000 barils par jour.

A lire aussi...