Les marchés européens à plat, le discours de Yellen en cours

AWP

1 minutes de lecture

Paris a fini en repli de 0,33%, Francfort de 0,24% et Londres de 0,11%.

Les Bourses européennes ont fini plutôt neutres mardi, les marchés ayant clôturé pendant le discours de la future secrétaire au Trésor Janet Yellen devant des sénateurs américains.

Paris a fini en repli de 0,33%, Francfort de 0,24% et Londres de 0,11%.

«En Europe c’est totalement creux», résume Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille à Mirabaud France, interrogé par l’AFP.

Des annonces sont attendues en soirée en Allemagne pour durcir et prolonger au-delà de fin janvier les restrictions liées à l’épidémie.

A Wall Street, la tendance était à la fois plus appuyée et contrastée: l’indice Dow Jones évoluait en baisse de 0,57%, le S&P 500 montait de 0,65% tandis que l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 1,01% à 13.129,42 points.

Sur le marché de la dette, les rendements souverains étaient stables.

«Les investisseurs ont passé la plus grande partie de la journée à attendre le discours de la future secrétaire au Trésor Janet Yellen, par conséquent la volatilité a été faible», explique David Madden, analyste chez CMC Markets.

«La semaine dernière, le président élu Joe Biden a annoncé un plan de soutien économique de 1.900 milliards de dollars et il est entendu que Mme Yellen va dire aux sénateurs qu’une réponse budgétaire robuste est nécessaire pour s’assurer que la reprise économique se poursuive aux Etats-Unis», poursuit-il.

Prenant le contre-pied de son prédécesseur, Mme Yellen a estimé qu’une taxe internationale sur les géants du numérique, en discussions dans le cadre de l’OCDE, permettrait aux Etats-Unis de récolter une «juste part» auprès des entreprises.

Elle a également annoncé que les Etats-Unis allaient déployer un large arsenal d’outils pour contrer les pratiques «abusives», «injustes» et «illégales» de Pékin.

Les banques en souffrance

Le titre Deutsche Bank, la première banque allemande (-4,01% à 9,29 euros), a fini en bas de tableau, dans le sillage du recul à New York des actions de ses rivales américaines Goldman Sachs et Bank of America, qui ont affiché des résultats contrastés sur le dernier trimestre de l’année 2020. A Paris, Société Générale a perdu 2,39% à 16,98 euros, Crédit Agricole 2,24% à 10,05 euros et BNP Paribas 1,55% 44,11 euros.

Entain plonge, MGM jette l’éponge

Le titre Entain a plongé de 11,92% à 1.245,00 pence. Le géant américain des casinos MGM renonce à racheter le groupe britannique de paris, propriétaire de la populaire enseigne Ladbrokes et qui avait rejeté une offre à 8 milliards de livres.

Alstom tiré par ses résultats

Plus forte hausse du CAC 40, le constructeur ferroviaire Alstom (+6,04% à 48,46 euros) a publié un chiffre d’affaires en progression de 2,0% à périmètre et taux de change constants, et a confirmé ses objectifs.

Les indices en bref

Paris - CAC 40: -0,33% à 5.598,61 points
Londres - FTSE 100: -0,11% à 6.712,95 points
Francfort - Dax: -0,24% à 13.815,06 points
Milan - FTSE MIB: -0,25% à 22.441,72 points
Madrid - IBEX 35: -0,67% à 8.199,00 points
Zurich - SMI: -0,11% à 10.876,98 points
Amsterdam - AEX: +0,15% à 651,28 points
Bruxelles - BEL 20: -0,85% à 3.713,33 points
Lisbonne - PSI 20: +0,35% à 5.077,21 points

A lire aussi...