Les Bourses asiatiques hésitantes face au conflit commercial sino-américain

AWP

1 minutes de lecture

Tokyo avance de 0,02% et Shanghai progresse de 0,21%. Hong Kong recule de 0,39%.

Les Bourses asiatiques ont fini mardi légèrement dans le vert pour la plupart, mais toutes ont clairement manqué de carburant alors que l’évolution du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine demeurait toujours très incertaine.

A la Bourse de Tokyo, l’indice vedette Nikkei a à peine gagné 0,02% à 20.625,16 points, tandis que l’indice élargi Topix a fait un peu mieux (+0,37% à 1510,79 points).

Même tendance en Chine, où l’indice composite de Shanghai a gagné 0,21% à 2930,15 points et l’indice composite de Shenzhen 0,66% à 1625,56 points. A Hong Kong, l’indice Hang Seng a au contraire reculé de 0,39% à 25’527,85 points.

Les marchés asiatiques tendent à se montrer plus résilients face aux péripéties de la guerre commerciale sino-américaine, mais leur marge de progression apparaît très limitée tant que ces tensions ne s’apaiseront pas.

Or pour l’instant les Etats-Unis et la Chine n’arrivent «même pas à s’entendre sur une date» pour reprendre leurs négociations ce mois-ci, soulignaient les analystes de NAB Research dans une note.

Du côté des valeurs

LES AUTOMOBILES JAPONAISES BIEN ORIENTÉES: Les actions de la plupart des constructeurs automobiles nippons, souvent malmenées ces derniers temps, ont terminé dans le vert, notamment Mitsubishi Motors (+2,75% à 449 yens), Subaru (+2,42% à 2.919 yens) ou encore Nissan (+1,33% à 656,3 yens). Le géant Toyota a pris 0,76% à 7.005 yens.

JAPAN TOBACCO FAIT UNE CURE: Japan Tobacco (-1,14% à 2.215 yens) a pâti d’un abaissement de la recommandation de Nomura, passée d’»acheter» à «neutre». Le cigarettier japonais prévoit une refonte de son organisation mondiale qui pourrait affecter 3.720 de ses salariés dans les trois ans, soit 6% du total de ses effectifs, a confirmé mardi à l’AFP un porte-parole du groupe.

XIAOMI PLÉBISCITÉ PAR UN RACHAT D’ACTIONS: Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi, dont les activités sont en difficulté, a nettement progressé à la Bourse de Hong Kong (+4,19% à 8,7 dollars hongkongais) après avoir annoncé un programme de rachat de ses propres actions pour 1,5 milliard de dollars (USD).

Du côté des devises et du pétrole

Le dollar reculait légèrement face à la monnaie japonaise, s’échangeant à 106,04 yens vers 08H40 GMT, contre 106,26 yens la veille après la fermeture de la Bourse de Tokyo.

L’euro baissait aussi face au yen, à raison d’un euro pour 116,10 yens, contre 116,64 yens la veille.

La monnaie européenne fléchissait toujours face au dollar, après avoir déjà atteint lundi un nouveau plus bas depuis plus de deux ans face au billet vert: vers 08H40 GMT l’euro valait 1,0947 dollar, contre 1,0964 dollar la veille.

Les cours du pétrole accéléraient leur reflux: vers 08H34 GMT le prix du baril de brut américain WTI lâchait 1,38% à 54,34 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord cédait 0,99% à 58,09 dollars.

A lire aussi...