Le pétrole se reprend un peu au lendemain d’une chute sévère

AWP

1 minutes de lecture

Le Brent remonte au-dessus de la barre des 40 dollars, en hausse de 1,33% vers 11h30.

Les prix du pétrole se reprenaient un peu mercredi en cours d’échanges européens, au lendemain d’une chute sévère alimentée par les craintes d’un surplus d’or noir.

Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 40,31 dollars à Londres, en hausse de 1,33% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI pour octobre gagnait 1,74% à 37,40 dollars.

Les gains de ce début de séance sont «une rectification après la chute massive que le marché a subie» mardi, sans pour autant l’effacer complètement, a expliqué Paola Rodriguez-Masiu, analyste pour Rystad Energy.

La veille, les deux barils ont perdu respectivement 6,3% et 7,6% et sont tombés à des niveaux plus vus en plus de deux mois.

Cette chute a été provoquée «par un ralentissement de la reprise de la demande et la possibilité d’une offre excédentaire», a souligné Richard Hunter, analyste pour Interactive Investor.

Selon lui, le ralentissement des importations chinoises, qui avaient rebondi ces derniers mois, et la fin de la saison estivale aux Etats-Unis (où les déplacements et donc la demande d’or noir augmentent fortement), ont fait office de déclencheur.

Plusieurs analystes ont également souligné la persistance de la pandémie de Covid-19, comme facteur de baisse.

Entre une activité économique déprimée dans de nombreux pays et des cas de Covid-19 qui repartent à la hausse et se traduisent par la mise en place de nouvelles restrictions aux déplacements, la consommation d’or noir reste en effet loin de ses niveaux d’avant la pandémie.

Pour Eugen Weinberg, de Commerzbank, la chute du pétrole est aussi à mettre sur le compte d’une «aversion au risque» générale, qui a également bousculé les marchés actions.

Mardi, à Wall Street, l’indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a cédé 2,25% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a chuté de 4,11%.

A lire aussi...