La PMI Caixin de Chine sous l'influence du virus

Swisscanto

1 minutes de lecture

L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur manufacturier a dégringolé à 40,3 le mois dernier, contre 51,1 en janvier.

Le développement extrêmement faible du Caixin, l'indicateur avancé chinois de l'économie industrielle (voir graphique), est de mauvais augure pour le développement de l'économie réelle en Chine. L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur manufacturier, calculé par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin, a dégringolé à 40,3 le mois dernier, contre 51,1 en janvier. En effet, les responsables des achats ont été interrogés sur le pic de la crise de Covid-19. Pour autant, paradoxalement, la confiance des entrepreneurs sur la conjoncture chinoise à moyen terme a continué de s'améliorer. Néanmoins, nous devons nous attendre à des PMI plus faibles au niveau mondial dans les mois à venir.

Comme en Chine le mois dernier, les PMI actuels pour l'Europe et les Etats-Unis ne montrent encore aucun signe du coronavirus.

Les chiffres du mois de février en Europe et aux Etats-Unis confirment la stabilisation économique et la perspective d'une reprise - à noter - avant que le coronavirus ne se propage en Europe. L'ISM publié aujourd'hui aux États-Unis (50,1 après 50,9) est un peu plus faible que celui du mois précédent, qui était étonnamment fort. Le développement des importations a été faible.

Le scénario d'une reprise mondiale lente mais régulière sera affecté par le virus dans les mois à venir. La volatilité des données et des marchés boursiers continuera de nous accompagner pendant quelques mois avant que le scénario initial ne redevienne valable.

A lire aussi...