Julius Baer mal orienté après sa déconvenue juridique

AWP

1 minutes de lecture

A 08h30, la nominative Julius Baer cédait 1,4% et présentait un cours moyen de 45,45 francs, selon les indications avant-Bourse.

L’action Julius Baer était promise à une ouverture dans le rouge, à en croire les indications avant-Bourse. Le gestionnaire de fortune zurichois a été désavoué par la justice zurichoise dans un litige lié à un fonds de l’ex-RDA et constitué de nouvelles provisions pour payer l’éventuelle douloureuse.

A 08h30, la nominative Julius Baer cédait 1,4% et présentait un cours moyen de 45,45 francs, selon les indications avant-Bourse compilées par la banque zurichoise.

Le Tribunal cantonal de Zurich a admis la plainte de l’Office allemand des questions de réunification (BvS) contre Julius Baer portant sur un montant de près de 97 millions de francs plus les intérêts courus depuis 2009. La banque va, à titre préventif, provisionner 153 millions de francs.

Le gestionnaire de fortune va recourir contre le nouveau jugement zurichois au Tribunal fédéral, qui avait par le passé déjà statué - partiellement - en faveur du BvS. L’Office tente depuis des années de mettre la main sur des sommes d’argent qui avaient été mises de côté par des membres du parti au pouvoir en RDA.

L’analyste de Vontobel Andreas Venditti souligne que le recours interjeté par Julius Baer n’a pas d’effet suspensif, ce qui oblige la banque à constituer des provisions.

Julius Baer est impliqué en tant que successeur de l’ancienne banque Cantrade, rachetée en 2005, et qui avait effectué des paiements sur le compte d’une société est-allemande. L’établissement zurichois a toujours contesté les prétentions de BvS.

Le gestionnaire de fortune zurichois pourrait cependant réclamer un remboursement à UBS, rappelle M. Venditti. Julius Baer avait repris Cantrade dans le sillage du rachat de la banque Ehinger & Armand von Ernst au numéro un bancaire helvétique.

A lire aussi...